RMC Sport

Lavillenie : « Franchir 6m, c’est juste extraordinaire ! »

-

- - -

Pour RMC Sport, Renaud Lavillenie, le champion olympique de saut à la perche, a partagé sa joie après avoir battu le record de France, ce samedi, lors du Meeting de Londres grâce à un saut à 6,02m.

Renaud Lavillenie, quelle est votre réaction avec ce nouveau record de France battu à Londres ?

Je suis très content. Sur le concours en général, il y a la satisfaction de refranchir 6 mètres en extérieur. C’est une chose que j’attendais depuis juin 2009. Ça se reproduit dans le Stade Olympique qui est extraordinaire pour moi. Mais au-delà de ça, ce concours est très bien à la veille des championnats du monde (à Moscou à partir du 10 août). Etre capable de passer 5,70m, 5,84 et 5,91 au premier essai et mettre la pression sur les adversaires, c’est vraiment intéressant. Le travail paye concrètement. Franchir six mètres, c’est juste extraordinaire !

Vous avez réalisé la meilleure performance mondiale de l’année il y a une semaine à Monaco (5,96m). Où allez-vous vous arrêter ?

Ça je n’en sais rien (rire). Je construis vraiment une saison très dense et très importante à plus de 5,90m. Mais je reste lucide. Aux championnats du monde, je sais que tout est possible. J’en ai payé les frais les années précédentes. Je pars avec l’objectif de refaire les mêmes concours que ceux que je fais actuellement. Je ne veux pas m’emballer pour rester maître de ce que je sais faire. Je veux aller chercher ce titre qui me fait envie depuis un moment.

En termes de performance, vous sentiez qu’il y avait un coup à faire à Londres ?

Pas forcément car la météo annoncée n’était pas très clémente pour la perche. En fait, on s’est retrouvé à avoir de bonnes conditions. Depuis le début de la saison, je sais que je ne suis pas loin des six mètres. Mais je sais que ça ne vient pas comme ça. J’ai la meilleure préparation possible pour les Mondiaux.

A lire aussi :

Yalouz : « Lavillenie est hors du commun »

Lavillenie, toujours plus haut

Carraz : « Je ne perds pas espoir »

Propos recueillis par Vincent Delzescaux