RMC Sport

Lemaitre : « Je n’aurai aucune excuse »

Christophe Lemaitre participera au meeting Areva sur 200m

Christophe Lemaitre participera au meeting Areva sur 200m - -

EXCLU RMC SPORT. Christophe Lemaitre est attendu sur 200m ce samedi soir (21h50) au meeting Areva, au Stade de France. Le Français, qui aura un certain Usain Bolt à ses côtés, vise un chrono en moins de 20 secondes.

Christophe Lemaitre, ce 200m au Stade de France aux côtés d’Usain Bolt va-t-il être magique pour vous ?

Totalement. C’est ma première vraie course internationale de l’année. Avec la concurrence qu’il y aura, on pourrait dire que c’est une finale mondiale. Il y a deux médaillés olympiques sur cette distance au départ (les Jamaïcains Usain Bolt et Warren Weir, ndlr). Ça va être un gros test pour savoir où j’en suis réellement à environ un mois des Mondiaux (10 au 18 août à Moscou). Il faudra profiter de cette course pour prendre confiance, faire un gros chrono, être sur une bonne dynamique.

Quel chrono visez-vous ?

Si je fais moins de 20 secondes, comme la plupart des sprinteurs actuellement tels que Bolt et Gay, ce sera bien. Ce serait déjà un bon chrono avant les Mondiaux. Ça monterait en puissance après, au moment de l’évènement.

Les conditions s’annoncent idéales pour faire un bon temps…

Oui, normalement, toutes les conditions sont réunies. Je serai au Stade de France. La concurrence sera là. Je n’aurai quasiment aucune excuse si je n’arrive pas à faire une bonne performance lors de cette compétition.

Le public français sera aussi au rendez-vous…

Oui, il y aura une grosse ambiance. Je serai à la maison, dans le plus grand stade de France. Ça va être l’occasion d’en profiter pour communier avec le public et surtout, sortir une grosse performance. Il y a tout ce qu’il faut pour.

Avez-vous des échanges en dehors des courses avec Usain Bolt ?

Non. En général, on ne se croise que lors des meetings et des grands championnats. Il y a une estime réciproque. Je ne dirais pas qu’on discute comme des potes mais… J’ai du respect pour tous les sprinteurs du circuit international, y compris Bolt bien sûr parce que c’est le meilleur du monde. Qu’il soit là, c’est la garantie d’une course rapide. C’est une chance. Il faudra en profiter.

A lire aussi :

- Bolt : « J’ai retrouvé la forme »

- Lavillenie : « La répétition des grands championnats »

- Conditions parfaites pour Mekhissi