RMC Sport

Dopage et corruption: Deux ans de prison ferme pour Lamine Diack

Ancien président de la fédération internationale, Lamine Diack a été condamné à quatre ans de prison, dont deux ans ferme, pour corruption dans le dossier du dopage russe.

Président de 1999 à 2015 de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Lamine Diack a été condamné mercredi à Paris à quatre ans de prison, dont deux ans avec sursis, pour son implication dans un réseau de corruption voué à cacher des cas de dopage en Russie.

Le Sénégalais de 87 ans a été reconnu coupable de corruption active et passive et d'abus de confiance et a été condamné à une amende maximale de 500 000 euros. Lamine Diack a la possibilité de faire appel. 

Diack avait retardé des procédures

A partir de fin 2011, Lamine Diack avait permis de retarder des procédures disciplinaires contre des athlètes russes soupçonnés de dopage sanguin en échange de financements de Moscou. Certains athlètes en cause avaient été sacrés aux Jeux Olympiques de Londres 2012 (Kirdyapkin 50 km marche, Zaripova 3 000 m steeple). Ils avaient finalement été déchus pour dopage.

>> Tout comprendre sur le procès Diack

AFP avec JR