RMC Sport

Ewanjé-Epée : « Jesse Owens renaît au cinéma mais pas en librairie… »

-

- - DR

A l’heure où sort « La couleur de la victoire », film poignant sur la vie de Jesse Owens, Maryse Ewanjé-Epée, membre de la Dream Team RMC Sport, rend hommage à l’athlète américain, sur qui elle a écrit un livre qui n’attend que d’être publié.

« Ce mercredi sortira sur nos écrans de cinéma « La couleur de la victoire », le magnifique biopic sur la vie de Jesse Owens réalisé par Stephens Hopkins.

Ce film, j’ai eu la chance de le voir en avant-première même s’il n’était pas encore achevé alors que j’écrivais moi-même une biographie du grand Jesse qui aurait dû sortir au même moment.

J’ai travaillé d’arrache-pied tout l’hiver au plus grand de tous mes projets jamais réalisé. La vie de Jesse est si dense et dépasse si largement le seul été 1936 que la gageure semblait impossible. Pour ce faire, j’ai lu des milliers de pages en anglais, en allemand et en espagnol, mais également interviewé sa famille et passé des nuits entières à essayer de décrypter l’homme qui a inspiré une grande partie de ma carrière et celles de milliers d’athlètes.

Puis, j’ai mis un point final à ce livre dont je suis particulièrement fière.

Pourtant, vous ne le trouverez pas dans vos librairies mais le livre existe.

Il compte 240 pages et est illustré par 94 sublimes photos de diverses agences et de la Fondation Jesse Owens. Il est imprimé mais reste en Espagne car la maison qui devait l’éditer à déposer le bilan, et comme l’imprimeur n’a pas été payé, il conserve le stock.

Je cherche actuellement une solution pour débloquer la situation et récupérer aussi mes droits sans lesquels je ne peux exploiter mon propre livre. Peu m’importe aujourd’hui le manque à gagner : je souhaite juste que ce livre arrive dans les mains des lecteurs, qu’il vive son histoire, car celle de Jesse est véritablement incroyable.

Si aucune solution ne peut être trouvée avec le liquidateur, les livres partiront au pilon et je devrais attendre la récupération de mes droits pour éventuellement le rééditer sous une autre marque.

Finalement, je rejoins « un peu » mon sujet d’étude, ce brave Jesse, dont l’après carrière sportive a été jalonnée d’échecs et de faillites qui ne l’ont pourtant jamais abattu ; car je sais qu’un jour ce livre sortira.

D’ici là Monsieur Owens, je vous porterai encore et toujours au plus profond de mon ADN d’athlète et j’espère que le public ira nombreux à la découverte de votre histoire sur grand écran ! »

A lire aussi >> Dayan : "Lewis Hamilton voulait jouer Jesse Owens"