RMC Sport

Kevin Mayer:"J’adorerais faire un décathlon à huis-clos" mais "ça n'est pas l'importance du moment"

Le champion du monde du décathlon réagit à l'annonce de l'annulation des championnats d'Europe d'athlétisme.

Quelle est votre réaction après l’annulation des championnats d’Europe? C’était une fatalité?

Le fatalisme, il est là depuis depuis deux mois pour moi, depuis le confinement j’ai compris que les Jeux olympiques et l'euro seraient reportés. On ne pensait pas à l’annulation de l’Euro. Je vis tellement au jour le jour en ce moment que je ne m’attends plus à rien. Je m’entraîne pour la prochaine compétition en sachant très bien que je ne sais absolument pas laquelle ce sera et quand elle aura lieu.
Je me prépare pour faire la moindre compétition. Aujourd’hui je serai prêt à en faire une, si c’est dans deux mois je serai prêt également. Idem si c’est dans six mois. Ce qui est dommage, c’est que je n’ai jamais fait de championnat dans mon pays et c’est quelques chose qui me tenait à coeur. Il faut attendre. On est dans une période compliquée où le sport passe au second plan. Malheureusement il faut l’accepter. Il faut accepter le changement.

Est-ce que l’angoisse est présente de votre côté et chez les sportifs avec toutes ces incertitudes liées à la pandémie?

L’angoisse elle vient du fait que c’est notre métier et qu’à un moment donné il faut un revenu. Si il n’y a plus de compétition il n’y a plus de revenu financier. Le problème se pose pour certains. Personnellement je ne suis pas très inquiet de ce côté là car je ne suis pas quelqu’un de dépensier et j’ai des réserves. Je ne sais plus quoi dire sur cette crise. Parler du futur c’est un peu parler dans le brouillard, autant vivre le moment présent et profiter de chaque jour et continuer à s’entraîner fort. Ma première motivation pour m’entraîner tous les jours c’est d’avoir de nouvelles sensations. Je suis un peu moins touché que les autres car je m’éclate tellement à mes entraînements que ça m’atteint moins.

Une compétition à huis-clos serait-elle possible?

J’adorerais faire un décathlon à huis-clos et signer un contrat avec une télévision pour qu’elle retransmettre cela vu que tout le monde est cloîtré chez soi. Ca pourrait être cool! Le faire avec juste une personne avec moi pour que la compétition soit validée. J’ai plein d’idée dans la tête. Mais je suis partagé entre faire ce qui me plait et faire ce qui est bon de faire. Vouloir absolument se mettre en avant pour défendre son sport dans cette période là, j’ai plus de mal à le faire que d’habitude parce que c’est pas l’importance du moment.

Quel est votre programme d’entrainement pour rester au top physiquement au quotidien?

Depuis Doha, j’ai été blessé une bonne partie de l’année à cause de mon tendon d’Achille. Je n'ai pas fait d’athlé et quand j’ai repris l’entrainement j’étais plus fort qu’avant. Je base tout sur la préparation physique pour revenir encore plus fort pour que ça soir encore plus facile quand j’aurais accès à la piste.

Entre athlètes est-ce que vous parlez déjà des Jeux?

Franchement, j’espère qu’il y aura une autre compétition avant les Jeux. C’est un peu loin dans un an, aujourd’hui on se motive plus à se dire que dès que le déconfinement est terminé on pourra reprendre les compétitions.

N.B.