RMC Sport

L’explication royale

Usain Bolt

Usain Bolt - -

Après des séries du 100m particulièrement relevées, samedi, place aux choses sérieuses ce dimanche avec les demi-finales (20h45) puis la finale (22h50) pour LE rendez-vous à ne pas manquer de ces JO de Londres.

Il s’est passé, repassé, re-repassé les mains sur la tête, comme pour se « purger ». Evacuer la pression que son 100 m raté en finale des Mondiaux de Daegu (disqualification après un faux départ) et son statut de champion olympique sortant faisaient peser sur ses épaules. Proche du public avant de s’élancer, Bolt l’a aussi été après, à coups de mimiques désormais devenues sa marque de fabrique. Le temps ? 10’’09. Pas fameux, loin du chrono canon de Ryan Bailey quelques minutes plus tôt, qui égalait sa meilleure performance personnelle (9’’88, +1m/s). Mais au contraire de l’Américain, « La Foudre » n’a pas cherché à marquer les esprits dès les séries. Sa course, c’est tout en gestion que le Jamaïcain est allé la remporter, avec un petit coup d’œil sur la ligne à la concurrence. Une façon comme une autre de cacher son jeu.

D’ailleurs, le team jamaïcain avait l’air de s’être passé le mot. Après avoir fait la différence, Yohan Blake a lui aussi relâché son effort pour s’imposer tranquillement en 10’’00, et Asafa Powell (10’’04) n’a pas non plus dérogé à la règle. Pour voir davantage de prise de risques, il fallait se tourner du côté des Américains. Outre le show Bailey, Justin Gatlin s’était également distingué, concluant avec autorité son 100 m en 9’’97. Moins bien que le natif de Portland, mais toujours mieux que Tyson Gay, gêné par un vent défavorable (-1,4 m/s) et obligé de s’employer (10’’08) pour s’imposer.

Vicaut en demies face à Powell et Gatlin

Jimmy Vicaut a également dû lancer la machine. A la lutte avec Dwain Chambers, le Français ne s’est pas économisé, réalisant d’ailleurs comme son rival britannique son meilleur chrono de la saison (10’’11). « Je suis content, je crois que j’ai fait une bonne course, à la fin je déroule un peu », savoure le Français. Encourageant car dimanche, il faudra courir encore plus vite pour se faire une place entre Justin Gatlin et Asafa Powell, que le tirage au sort lui a attribué en demies. Et obtenir ainsi son pass pour la finale (22h50). « La piste est très rapide donc j’espère que demain (dimanche) je ferai un bon chrono, lâche Vicaut. Faire moins de 10’’, comme ça je pourrai peut-être aller en finale. »

Les premières explications entre Américains et Jamaïcains pourront ensuite se poursuivre dans les deux autres demies. Yohan Blake croisera la route de Tyson Gay tandis qu’Usain Bolt, lui, sera confronté au Britannique Dwain Chambers et Ryan Bailey. Mais à ce stade de la compétition il ne sera plus question de cacher son jeu. Mais bien d’appuyer sur le champignon.

A.D