RMC Sport

L’improbable faux record du monde du 200m de Noah Lyles

Noah Lyles

Noah Lyles - -

"The Inspiration Games", une compétition d’athlétisme à distance disputée dans sept villes différentes jeudi soir, a été marquée par un gros bug sur l’épreuve du 200m. Dommage pour Noah Lyles qui pensait avoir battu le record du monde d’Usain Bolt…

Etrange soirée pour les fans d’athlétisme. Jeudi, les grands noms de la Ligue de diamant, à l’arrêt à cause de la pandémie du coronavirus, s’étaient donnés rendez-vous dans sept stades différents en Europe et aux Etats-Unis pour disputer "The Inspirations Games." Les athlètes ont relevé le défi peu évident d’une compétition à distance.

Répartis en trois formations (USA, Europe et Reste du monde), ils se sont affrontés dans huit disciplines (4 féminines, 4 masculines), certaines très classiques (perche, triple saut, 200 m) et d'autres beaucoup plus originales (100 yards, 150 m, 300 m haies, 3x100 m).

"Ça ne peut pas être vrai"

Originale, l’épreuve du 200m le fut aussi. Surréaliste surtout. Face au Français Christophe Lemaître, qui courait à Zurich où devait se dérouler le meeting, et au Néerlandais Churandy Martina, chez lui à Papendal, l’Américain Noah Lyles a survolé les débats malgré un vent de face (-3,7 m/s). Sur la piste de Bradenton, il s'est imposé et a même cru avoir pulvérisé le record du monde d’Usain Bolt. Sur la ligne d’arrivée, le chrono indiquait 18’’90 soit 29 centièmes de mieux que la légende jamaïcaine (19’’19).

"Ça ne peut pas être vrai", s'exclame le commentateur américain, alors que Noah Lyles, incrédule, ne semble pas croire non plus à son exploit. A raison. Le nouveau roi du demi-tour de piste n'a en fait parcouru que 185 m, ne prenant pas le départ au bon endroit de la piste. Un bug qui a fait le bonheur du Français Christophe Lemaitre, vainqueur dans un temps de 20’’65 au Letzigrund de Zurich.

ABr