RMC Sport

Le semi-marathon de Paris de retour ce dimanche

Le semi-marathon de Paris en 2019

Le semi-marathon de Paris en 2019 - ICON SPORT

Annulé en février 2020, à cause du Covid-19, le semi-marathon de Paris fait son retour ce dimanche 5 septembre. Avec 25.000 participants, au lieu de 40.000, et le pass sanitaire.

Des masques sur les visages des coureurs, avant le départ et dès l’arrivée. C’est l’une des nouveautés, forcées, du semi-marathon de Paris. Après avoir été annulé au dernier moment le 29 février 2020, à la veille de la course, à cause de la pandémie de Covid, l’épreuve est de retour ce dimanche 5 septembre.

L’organisateur (ASO) a aussi dû réduire le nombre de participants, passant de 40.000 à 25.000. Et tous doivent présenter un pass sanitaire (vaccination complète ou PCR négatif), au moment de retirer leurs dossards. Quant aux départs, ils seront échelonnés de 8h30 à 11h30 pour éviter la formation de gros groupes.

"Personne ne devrait trop se marcher sur les pieds au départ, confie Thomas Delpeuch, responsable d’ASO, dans Le Parisien. Il n’y aura pas un imposant peloton le long des 21 km : on envisage plutôt la course comme une longue file indienne pour éviter une trop grande proximité et réussir la course la plus safe possible. C’est sans doute notre principal objectif."

Le marathon de Paris le 17 octobre

Les 25.000 coureurs s’élanceront de l’île Saint-Louis, dans le cœur de Paris, et arriveront sur la place de la Bastille, après être passés par la bibliothèque François-Mitterrand, le bois de Vincennes, Bercy et la mairie. Un beau programme, sous un soleil qui devrait être assez généreux. Dans un peu plus d’un mois, le 17 octobre, c’est le marathon qui reprendra sa place dans les rues parisiennes. Tous les dossards ont déjà attribués, depuis mi-juillet.

Le retour à la normalité, donc, pour les runners. Mais pas encore partout. Si à Paris, les épreuves sont maintenues, ce n’est pas le cas par exemple à Prague. L’édition 2021 du marathon de la capitale tchèque, qui été prévue le 9 octobre, a été annulée en raison des restrictions sanitaires provoquées par la reprise de la pandémie de coronavirus.

LP