RMC Sport

Le Stade de France attend Bolt

-

- - -

Usain Bolt sera l’attraction du meeting Areva qui débute ce vendredi dans l’enceinte de Saint-Denis. Son duel sur 100m avec Asafa Powell promet des étincelles. Le concours de la perche sera également très relevé avec Hooker, Lavillenie et Mesnil.

C’est l’un des rendez-vous les plus prisés du circuit. Chaque année, le meeting Areva réunit le gratin mondial de l’athlétisme. Le prestige de Paris y est pour beaucoup. La superficie du Stade de France également. Cette année, la neuvième étape de la Diamond League (ancienne Golden League), qui débute ce vendredi, présente à nouveau un plateau de choix. Avec en tête d’affiche, la star des stars : Usain Bolt.

Le sprinteur jamaïcain sera évidemment l’attraction du week-end. Ecarté des pistes durant un mois, suite à un problème au tendon d’Achille, le prodige de Kingston a signé un retour foudroyant sur 100m à Lausanne jeudi dernier. Avec un chrono de 9’82’’, il a tout simplement égalé la meilleure performance mondiale de l’année, propriété de son compatriote Asafa Powell. Ce dernier sera également présent dans l’antre de Saint-Denis. Leur duel sur la ligne droite s’annonce explosif.

Au milieu des deux cadors, le Français Christophe Lemaître, 20 ans, tentera de faire bonne figure dans son couloir n°5. Après être entré dans l’Histoire en devenant le premier Blanc à descendre sous les 10 secondes, le week-end dernier, le natif d’Annecy va pouvoir se mesurer à l’élite. « C’est la dernière grosse préparation avant les championnats d’Europe de Barcelone (du 26 juillet au 1er août), glisse-t-il. Ça va me permettre de me tester pour voir où j’en suis. Je le prends comme une sorte d’examen avant la grande compétition. En passant sous les 10 secondes, je n’ai fait qu’un premier pas dans la cour des grands. Je ne suis pas encore totalement dedans. »

Les adieux d’Eunice Barber

L’autre moment fort de ce meeting sera sans contexte le concours de la perche. Le niveau s’annonce digne d’une finale mondiale. Intouchable depuis plusieurs années, l’Australien Steve Hooker, tenant du titre de toutes les grandes compétitions, sera favori. Mais derrière le bûcheron de Melbourne, la colonie française est en embuscade. A commencer par Mesnil et Lavillenie. Médaillés d’argent et de bronze aux Mondiaux de Berlin l’an passé, les deux Romain entendent prendre leur revanche à domicile.

Autour du sautoir, la piste ocre devrait avoir l’occasion de chauffer à plusieurs reprises. Outre le show Bolt, l’Américain David Oliver s’attaquera au record du monde du 110m haies (12’87’’). En l’absence du recordman de la distance (le Cubain Dayron Robles), celui qui s’est révélé cette saison (12’90’’à Eugene) n’aura pas vraiment d’adversaire pour faire tomber le chrono. Mais il en est capable.

A 36 ans, Eunice Barber fera quant à elle ses adieux au Stade de France. Là où elle fut sacrée championne du monde de la longueur en 2003, après un dernier saut de folie. Mais la Française ne viendra pas en touriste. Alors que les sélections s’arrêtent ce week-end, elle n’a toujours pas réalisé les minima pour les championnats d’Europe de Barcelone. Autant dire que sa motivation est extrême. Pour sa dernière saison professionnelle, elle entend partir par la grande porte.

Alexandre Jaquin avec François-Xavier de Châteaufort