RMC Sport

Marathon de Paris: ciblée par l'antidopage, Calvin bat le record de France

Bien présente sur le marathon de Paris ce dimanche après la levée de sa suspension provisoire, Clémence Calvin a battu le record de France (2h23'41'') et terminé 4e de l'épreuve féminine, remportée par l'Ethiopienne Gelete Burka. Le tout dans une ambiance très particulière...

C'est décidément la semaine de toutes les émotions pour Clémence Calvin. Ciblée par deux enquêtes, accusée de s'être soustraite à un contrôle antidopage, contrainte à des explications ambigües, suspendue provisoirement puis autorisée à concourir, l'athlète française a finalement participé au marathon de Paris ce dimanche matin.

Et elle a d'ailleurs fait plus qu'y participer, puisqu'en terminant 4e de l'épreuve (remportée par l'Ethiopienne Gelete Burka en 2h22'45'') avec un chrono de 2h23'41'', Calvin a battu le record de France établi par Christelle Daunay en 2010 (2h24'22'').

Règlement de compte sur la ligne d'arrivée

Une performance à l'issue de laquelle elle n'a pas manqué de glisser un nouveau tacle à ses accusateurs. "C'était une semaine compliquée, c'est sûr, a-t-elle reconnu au micro de France 3. Mais mes proches ont continué à me préserver, j'ai aussi reçu beaucoup de messages de soutien en amont. Les minorités dissidentes restent des minorités, je pense notamment à un détracteur qui a dû s'étouffer avec sa langue de vipère. Dans ma tête, je me suis répétée: je t'aime Paris, j'aime la France et le public."

Pour rappel, Calvin est accusée par l'AFLD de s'être soustraite à un contrôle antidopage le 27 mars à Marrakech, et n'avait été autorisée que vendredi à courir le marathon après la levée de sa suspension provisoire par le Conseil d'Etat. Mais elle n'en a probablement pas fini avec cette affaire, et s'expose toujours à une procédure. Elle risque 4 ans de suspension et l'annulation de ses résultats après cette date.

Ce dimanche, l'athlète a pris le départ de l'épreuve dans des conditions plus que particulières, huée par quelques spectateurs lors de la présentation. Ce qui n'a pas eu l'air de la déstabiliser: distancée par le petit groupe de tête aux trois-quarts du parcours, la Tricolore au dossard 208 est revenue dans les tous derniers hectomètres, est repassée en quatrième position, pour échouer tout prêt du podium.

CC