RMC Sport

Marathon de Paris: des participants piégés par la grève des cheminots

-

- - AFP

La 42e édition du marathon de Paris risque d'être difficile pour certains runneurs, et pas seulement en raison des 42 km. A cause de la grève de la SNCF prévue dimanche et lundi, des coureurs devraient avoir du mal à regagner leurs régions.

Du soleil avec quelques nuages, des températures printanières, un indice pollution global "faible" prévu par Airparif dans la capitale: les conditions sont plutôt positives pour la 42e édition du marathon de Paris prévue dimanche. Mais il y a un bémol: dimanche et lundi, les cheminots se mobilisent pour leur troisième et quatrième journée de grève depuis le début du mois d'avril.

>>> Grève SNCF: les prévisions de trafic pour ce dimanche 8 avril

"Je comprends la grève, mais ça nous embête un peu"

55.000 runneurs doivent prendre le départ de la course parisienne. Pour venir, aucune difficulté majeure à relever. En revanche, c'est pour repartir que des coureurs risquent fort d'être gênés. "Lundi, je crois que je vais avoir de gros soucis. J'ai prévu un retour dans la matinée pour être au travail à midi à Montpellier, mais je ne suis sûr de rien. Je prendrai mon mal en patience. Je monterai dans le premier TGV qui se présentera", prévoit Bruno, qui a au moins le petit avantage d'être son propre patron.

Jérôme, qui vient de Manosque, a vu son train de lundi annulé. Pour lui qui est déjà "hyper stressé" pour son premier marathon, le retour dans le Sud s'annonce compliqué. "J'irai directement à la gare de Lyon pour voir s'il y a un train pour Marseille ou pour Aix. Je vais essayer de faire au petit bonheur la chance", annonce-t-il, avant d'ajouter: "Je comprends qu'ils fassent la grève, mais ça nous embête un peu." A défaut, il tentera le covoiturage. Yann, lui, a déjà prévu le coup: il rentrera chez lui dans les Pyrénées-Atlantiques en bus.

VIDEO >> Le best-of du Grand Week-End Sport du samedi 7 avril

N.B avec M.M