RMC Sport

Marathon: la Kényane Kosgei explose le record du monde féminin

Au lendemain de la performance de son compatriote Eliud Kipchoge, premier homme à courir le marathon sous les deux heures, la Kényane Brigid Kosgei a battu ce dimanche le record du monde de la discipline chez les femmes, sur le tracé de Chicago.

Il faut croire que c'était un week-end à courir vite. Alors que le Kényan Eliud Kipchoge a fait sensation samedi, en devenant le premier homme à finir un marathon sous les deux heures, à Vienne, sa compatriote Brigid Kosgei a elle brillé ce dimanche à Chicago, en battant le record du monde en 2h14'04'', effaçant ainsi des tablettes la Britannique Paula Radcliffe, dont le chrono datait de 2003.

Kosgei, 25 ans, a même enlevé une minute et 21 secondes au précédent record établi il y a seize ans. Un mois après avoir couru le semi-marathon le plus rapide de l'histoire (1h04'28'', un record toutefois non homologué), elle s'est imposée pour la deuxième année consécutive à Chicago, remportant par ailleurs son second marathon de l'année après Londres en avril.

Deux lièvres, pour un temps canon

Accompagnée par deux lièvres, Kosgei est partie très vite et est toujours restée dans les clous du record. Elle a explosé sa précédente meilleure marque de plus de quatre minutes, et a devancé après les 42,195 km de course les Ethiopiennes Ababel Yeshaneh (2h20'51'') et Gelete Burka (2h20'55'').

Chez les hommes, c'est le Kenyan Lawrence Cherono qui l'a emporté au sprint en 2h05'45'', devant les Ethiopiens Dejene Debela (2h05'46'') et Asefa Mengstu (2h05'48'').

CC avec AFP