RMC Sport

Nina : « C’était un peu léger en sécurité »

Nina : « C’était un peu léger en sécurité »

Nina : « C’était un peu léger en sécurité » - -

Nina, Française de 39 ans ayant participé au marathon de Boston estime que le nécessaire n’a pas été fait pour éviter le drame qui a frappé l’épreuve. « On se sentait libre comme l’air. A tel point que le matin même avec mon ami, on se disait que c’était un peu léger en sécurité. En 2009, quand j’avais déjà couru à Boston, il y avait un très gros contingent de l’armée avec des soldats fortement armés. Il y avait des chiens pour vérifier tous les sacs si jamais il n’y avait d’explosifs. Des vraies mesures de sécurité avaient été prises. Là, on rentrait dans les bus et personne ne contrôlait nos dossards. Même chose dans la salle d’expo qui était bondée avec 40 000 personnes. Personne n’a jeté un coup d’œil dans nos sacs. Et ne pas contrôler les sacs à notre époque, c’est prendre un risque. »