RMC Sport

Procès Pistorius : la porte qui accable

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Témoin muet au procès d'Oscar Pistorius, la porte des WC à travers laquelle il a tiré en 2013, tuant sa petite amie, pourrait lui porter préjudice. L’expert chargé de l'examiner ayant tiré des conclusions qui contredisent en partie la déposition de l’accusé. L’expert de la police scientifique sud-africaine chargé de l’analyse de la porte a ainsi certifié que le sextuple médaille d'or paralympique était sur ses moignons lorsqu'il a enfoncé la porte avec une batte de cricket, alors que ce dernier assure avoir enfilé ses prothèses. La défense a toutefois cherché à contredire les conclusions de l’expert, et la scène a été reproduite à l’audience. « La marque correspond logiquement au fait qu'il n'avait pas ses prothèses, a cherché à démontrer l’expert avec gestes à l’appui. Ce n'est pas naturel si je suis debout. » « Ce n'est pas naturel... pour vous, a contredit la défense, avant de simuler les coups sur la porte devant la juge. Toutes les marques correspondent même debout », a-t-il ensuite clamé, satisfait. « Oui, à condition d'être penché dans une position non naturelle », a insisté l'expert.

La rédaction