RMC Sport

Que faut-il faire les dernières 24h avant un marathon ?

-

- - -

Le marathon de New York aura lieu ce dimanche. Si l’heure est désormais au peaufinage, quelle préparation adopter à 24 heures de la course ? Stéphane Diagana, notre consultant RMC Running, donne les derniers tuyaux avant le grand départ.

Le marathon de New York. L’épreuve est aussi mythique que compliquée. Pourtant, plus question de répéter les efforts d’un entraînement débuté il y a plusieurs mois. Place, désormais, aux derniers réglages qui nécessitent une attention plus particulière que pour tout autre marathon. A commencer par des fondamentaux qu’il convient de respecter pour éviter les pépins en cours de course. « Le dernier jour, c’est vraiment au feeling, explique Stéphane Diagana, consultant RMC Running. Si on marche dans la ville pour visiter un peu, c’est bien d’aller courir derrière pour effacer les traces de la marche. Simplement pour faire ‘‘tourner les jambes’’. On peut penser que ça fatigue, mais c’est l’inverse. Je suis beaucoup plus fatigué par le piétinement que par la course à pied. 

« Penser à ces détails qui peuvent pourrir un marathon »

Dans les derniers jours, il faut surtout avoir la tête à l’organisation. D’un point de vue matériel, il y un sac à préparer et à laisser sur la ligne de départ. Il y a des stickers à coller, il faut penser à prendre le temps d’aller récupérer son dossard, etc... Sur le plan physique, il faut bien penser à se couper les ongles ainsi qu’à se protéger la peau aux endroits où il y a des risques de frottements. Il faut penser à tous ces petits détails qui peuvent ‘‘pourrir’’ un marathon. Un ongle qui gêne sur un 10 km, ce n’est pas grand-chose. Mais ça peut devenir une obsession au 30e km, quand il en reste 12 à faire. »

A lire aussi : Le marathon de New-York dans les startings-blocks L'Ekiden, un peu de collectif dans ce monde d'individuel Toute l'actualité running

Stéphane Diagana