RMC Sport

RMC Running : comment dormir après une course nocturne

-

- - AFP

Muriel Hurtis, notre ambassadrice RMC Running, nous dévoile les techniques pour trouver le sommeil après une course nocturne.

« Clairement, courir en nocturne perturbe le sommeil des athlètes. Plus la course est intense, plus il sera compliqué de s’endormir. Après, il y a des petites techniques pour améliorer ce sommeil. Il existe des exercices de respiration et de relaxation. Prendre une douche tiède 30 minutes avant l’endormissement pour faire tomber la température du corps, boire une tisane au miel et surtout ne pas se coucher avec le ventre plein. Sans oublier d’éteindre tous les appareils nuisibles au sommeil comme les téléphones portables, télévision ou ordinateur par exemple. »

« Le corps humain s’adapte à tout »

« J’ai déjà testé les entraînements en nocturne. C’est vrai qu’il peut y avoir des difficultés physiques intenses et ça peut même aller jusqu’à l’endormissement. Même si le sport a des propriétés stimulantes et excitantes, en fin de soirée, on peut éprouver le besoin de s’endormir. Mais le corps a aussi une capacité à s’adapter, même quand on a des habitudes avec des horaires d’entraînement précis. »

« Moi, j’étais une coureuse qui avait justement cette faculté d’adaptation au niveau de la période ou du moment de la journée. Le matin, par exemple, je n’avais aucun problème pour courir. J’étais plutôt une "athlète du matin". Mais il n’y a pas de vérités sur le fait que ce soit mieux de courir en soirée ou en journée. Les deux sont faisables. »

B.Duguine