RMC Sport

Un marathon de Paris à toute vitesse ?

Le chrono devrait s'affoler.

Le chrono devrait s'affoler. - -

Si les conditions météo le permettent, le meilleur chrono établi au marathon de Paris devrait être battu, aussi bien chez les hommes que chez ces dames. Et une fois encore, la victoire devrait se jouer entre Ethiopiens et Kenyans.

Vingt-septième. Ce n’est qu’à la 27e place du classement des meilleurs temps établis dans l’histoire du marathon que pointe le temps de référence réalisé sur le macadam parisien. Un rang en total décalage avec le standing de l’épreuve, qui fait partie intégrante des 10 marathons les plus réputés de la planète.

Avec un record en 2h05’12 détenu par le Kenyan Stanley Kipleting Biwott depuis l’an passé, le marathon de Paris peine donc (en termes de chrono seulement) à se faire une place dans le gotha mondial. Or, cette année, tout porte à croire que ce temps devrait voler en éclats. Mieux, la barrière symbolique des 2h05 chez les hommes devrait enfin être cassée en raison d’un plateau de très haut niveau.

Huit coureurs sous les 2h07

Sur les start-lists, huit coureurs affichent un chrono sous les 2h07. Soit le plateau le plus dense jamais vu à Paris. Et une fois encore, la victoire devrait se jouer entre Ethiopiens et Kenyans, le favori étant l’Ethiopien Tadese Tola, notamment 3ème à Dubaï avec un chrono de 2h04’49.

Chez les femmes, c’est la Kenyane Eunice Kirwa qui devrait affoler les compteurs puisqu’elle a bouclé le dernier marathon d’Amsterdam en 2h21’41. En cas de records, ces nouvelles marques permettraient au marathon de Paris d’entrer définitivement dans la cour des très grands.