RMC Sport

Zurich : Lemaitre est revanchard

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre - -

De retour à la compétition ce soir, sur 100m au meeting de Zurich, après de décevants Jeux Olympiques, Christophe Lemaitre souhaite terminer sa saison en beauté. Même s’il risque d’être un peu court physiquement.

Cette rentrée aurait pu être un retour en grâce sur la piste. Mais après des performances en demi-teinte, il ressemble plus à un chemin vers la rédemption. Déçu après des Jeux Olympiques loin des espérances, (6e sur 200m, 4e sur 4x100m) Christophe Lemaitre rechausse les pointes à Zurich. L'élève de Pierre Carraz a repris le chemin de l'entraînement la semaine dernière après avoir pris quelques jours de vacances. « Ça lui a fait beaucoup de bien, confie Jean-Luc Gastaldello le président du club d'Aix-les-Bains. Il y a toujours une petite déprime après un événement comme les JO. Ce n'est pas qu'il a raté ces Jeux mais il était très affecté d'avoir raté la médaille avec le 4x100m. Ça l'a plus touché que ses performances en individuel. »

Christophe Lemaitre a aussi coupé physiquement. Alors, pour son retour sur le stade d’entraînement, la reprise s’est faite en douceur. « On n'a fait que trois séances depuis son retour et on n'a rien travaillé, souffle son entraîneur Pierre Carraz. Sa condition physique ? Comme quelqu'un qui rentre de vacances. » Au menu : Lemaitre a fait énormément de récupération et d’étirements, histoire de faire du « jus » avant son départ pour la Suisse. Il a aussi travaillé ses départs.

Gastaldello : « La piste lui manque »

Sur la piste du meeting suisse, Christophe Lemaitre sera confronté au gratin du sprint mondial. Le plateau et le cachet débloqué par les organisateurs laissent même penser à un possible record du monde de Yohan Blake. Dans cette ambiance, Christophe Lemaitre a soif de revanche. « Il a la rage de reprendre la compétition à haut niveau, poursuit Gastaldello. On sent que ça lui manque, il faut qu'il goûte de nouveau à la piste. Il en a vraiment envie. »

Son ami et partenaire d'entraînement Bilel Belmadi avoue quand même que le Français risque d'être juste pour cet alléchant 100m. « Il était un peu cuit par rapport aux Jeux, analyse-t-il. Il n'a pas assez de jus mais le connaissant, il va se donner à fond et faire quelque chose. » A Aix-les-Bains, ses proches sont en tout cas unanimes, ils ont retrouvé le même Christophe Lemaitre qu'avant son départ pour Londres. Il ne lui reste plus qu’à démontrer que son niveau reste lui aussi le même qu’avant son échec aux Jeux Olympiques.

Nicolas Paolorsi