RMC Sport

Audi électrise Le Mans

-

- - -

Si la victoire du constructeur allemand était attendue aux 24 Heures du Mans, c'est la première fois qu'un prototype hybride (diesel-électrique), la numéro 1 pilotée notamment par le Français Benoît Tréluyer, s'impose dans la Sarthe.

Oui, Audi l’a fait. Oui, le constructeur allemand a décroché son 11e succès en 14 éditions lors de ces 80e 24 heures du Mans. Il s’agit même du 5e triplé pour la firme allemande, qui a placé trois de ses quatre voitures sur le podium. Mais plus que la victoire d’Audi, c’est une nouvelle technologie qui a triomphé, l’hybride. « On est contents d’être les premiers dans l’histoire à avoir gagné une course comme les 24 heures du Mans avec une voiture hybride, souffle Benoit Tréluyer, le Français de l’équipage désormais double vainqueur de l’épreuve au volant de la n°1. C’est encore plus particulier que l’an dernier quand on avait 13 secondes d’écart. Là, on a l’hybride, il va falloir trouver une autre raison de gagner l’année prochaine. »

Concrètement, la R18 e-tron quattro n°1 récupère de l’énergie à chaque freinage pour générer de la puissance sur les roues avant. Un avantage indéniable en termes de performance en plus d’être écologique. « C’est le futur, analyse le dirigeant d’Audi motorsport depuis 1993, Wolfgang Ulrich. C’est impressionnant que pour la première fois dans cette grande course, on ait pu terminer avec les deux hybrides aux deux premières places. »

Toyota aussi mise sur l’hybride

En profitant de l’abandon des deux Toyota, le constructeur allemand a assouvi un peu plus sa domination dans l’endurance. Mais la firme japonaise n’est pas en reste. Avec seulement cinq petits mois d’existence au compteur, Toyota a tenu la dragée haute à Audi. Et sans le spectaculaire l’accident d’Anthony Davidson (fracture de deux vertèbres) aux alentours de 20h ce samedi, la voiture ne pointait qu’à quatre secondes de l’ogre allemand. « On a prouvé que notre système hybride est beaucoup plus puissant que le leur, confie amer Nicolas Lapierre. Mais se battre avec Audi, c’est génial pour nous et on reviendra. »

En plus de développer son programme d’endurance, Toyota reste une référence pour avoir lancé cette nouvelle technologie dans les voitures de série (Aygo, Yaris). Preuve que l’épreuve reine du Mans reste un véritable laboratoire pour les constructeurs. « On est toujours orienté sur des nouvelles technologies et cette victoire le confirme, termine Ulrich. L’hybride devrait être réutilisé dans les voitures de route. » Une journée véritablement parfaite pour Audi, qui n’est plus qu’à cinq victoires du légendaire record de Porsche et ses 16 succès dans la Sarthe.


24 Heures du Mans 2012 - Highlights 13 par lemans-tv