RMC Sport

Audi sans pitié

Audi

Audi - -

L’écurie allemande a profité de la défaillance des Peugeot 908 pour réaliser un retentissant triplé aux 24 Heures du Mans.

Deux ans après son dernier succès dans la Sarthe, l’écurie allemande a renoué avec le succès ce dimanche à l’occasion de la 78e édition des 24 Heures du Mans. Une victoire ? Non, un triomphe pour Audi qui a placé ses trois R15 sur les trois marches du podium. La numéro 9 s’est montrée la plus rapide avec à son bord les Allemands Timo Bernhard, Mike Rockenfeller et Romain Dumas, premier Français à s’imposer au Mans depuis Yannick Dalmas en 1999 sur BMW. « J’ai dit cette semaine que j’allais gagner, on ne m’a pas cru, sourit le pilote âgé de 32 ans. Je savais que la voiture était fiable, même si elle était moins performante que les Peugeot en vitesse pure. Ce fut la clef d’une course palpitante. »

Fiasco pour Peugeot

Ce triomphe, le 8e en dix éditions, est aussi le quatrième triplé réalisé par l’écurie allemande après 2000, 2002 et 2004. Au passage, Audi a aussi battu le record de la distance parcourue par un vainqueur des 24 Heures du Mans, en effectuant 5.410 kilomètres. Audi efface ainsi des tablettes une autre marque allemande, Porsche, qui détenait ce record depuis 1971.
Audi qui rit, Peugeot au tapis. Pour la marque française, auteur d’un doublé l’an passé, l’échec est retentissant. Confrontées à des pépins mécaniques durant tout le week-end, les trois 908 officielles ont été contraintes à l’abandon, la numéro 3 samedi, les deux autres dimanche : « On a fait tout ce qu’il fallait mais cela n’a pas suffit, soupire Olivier Quesnel, le patron de Peugeot Sport. La sanction est tombée et elle est dure mais justifiée. On avait choisi de passer ou de casser. Ça a cassé même si on s’est bien défendu. Dès demain (lundi), on va travailler encore plus et on sera encore plus fort en 2011. »

AB et SO