RMC Sport

Bol d'Or 2021: le SERT devant le YART, difficultés pour la BMW

la Suzuki N.1 de l'équipe Yoshimura-Sert-Motul, partie en pole, en tête de la 84e édition du Bol d'Or, sur le circuit du Castellet (Var) à la nuit tombée samedi 18 septembre 2021

la Suzuki N.1 de l'équipe Yoshimura-Sert-Motul, partie en pole, en tête de la 84e édition du Bol d'Or, sur le circuit du Castellet (Var) à la nuit tombée samedi 18 septembre 2021 - Nicolas TUCAT © 2019 AFP

Le point après 7 heures de course.

La Suzuki de l'équipe Yoshimura-Sert-Motul, partie en pole, poursuivait sa chevauchée en tête du Bol d'Or devant la Yamaha du YART, à un tour, samedi à 22h00, sept heures après le départ sur le circuit du Castellet.

Derrière les deux machines de pointe, les choses se sont compliquées pour les deux Kawasaki du haut du classement: la N.4 de l'équipe privée Team Béringer Racing a chuté vers 21H45 avec le Français Alan Techer au guidon, sans gravité pour le pilote qui a pu raccompagner la moto à son stand.

Quelques minutes plus tard, la N.11 de l'équipage Walraven-Nigon-Checa (Webike SRC France), qui a un temps figuré sur le podium provisoire, a dû s'arrêter à son stand en raison d'un problème mécanique et a abandonné.

Les malheurs des motos vertes permettent à la Ducati de l'équipe ERC Endurance de s'emparer de la 3e place virtuelle, deux tours derrière la Suzuki N.1.

Débuts difficiles pour BMW

La BMW officielle, qualifiée en 3e position mais reléguée en bas du classement dès les premiers tours en raison d'un problème technique, a profité elle aussi des difficultés des Kawasaki avant d'être frappée à son tour par un problème mécanique. Elle a dû repasser par les stands poussée par son pilote ukrainien Ilya Mykhalchyk.

En revanche la Honda officielle qui a ferraillé en tête avec le SERT juste après le départ, ne parvenait pas à refaire son retard après les deux chutes de son pilote japonais Yuki Takahashi et pointait en 8e position.

Le départ de la célèbre course d'endurance de 24 heures, la plus ancienne au monde, a été donné à 15 heures devant des milliers de spectateurs et sous un ciel à peine voilé. Mais la météo annonce de possibles averses sur le département du Var durant la nuit.

Avec les Français Gregg Black, Sylvain Guintoli et le Belge Xavier Simeon à son guidon, l'équipe Yoshimura-Sert-Motul, championne du monde en titre et victorieuse du Bol d'Or en 2019 (l'édition 2020 avait été annulée en raison de la pandémie), vise un nouveau succès.

L'équipe dirigée par Damien Saulnier depuis le départ de Dominique Méliand ne pointe toutefois qu'en 4e position à mi-parcours du championnat du monde d'endurance malgré son succès aux 24 Heures moto au Mans en juin.

L'arrivée du Bol d'Or est prévue dimanche à 15 heures.

Par PK avec AFP