RMC Sport

Dakar 2023: Al-Attiyah prend une énorme option sur le général après la 6e étape, Benavides vainqueur en moto

Nasser Al-Attiyah dans le désert saoudien

Nasser Al-Attiyah dans le désert saoudien - ICON Sport

Cette sixième étape du Dakar 2023 a fait des dégâts dans le classement auto. Nasser Al-Attiyah s'envole vers la victoire finale. Luciano Benavides est vainqueur en moto, avec Skyler Howes toujours leader.

Le Qatari Nasser al-Attiyah a un cinquième sacre sur le Dakar dans le viseur après sa victoire ce vendredi lors de la 6e étape fatale à son poursuivant direct, le Français Stéphane Peterhansel, qui a abandonné après un accident. Il était deuxième du classement général.

Le pilote de 57 ans, détenteur du record des victoires sur le Dakar avec 14 titres autos et motos confondues, est ressorti indemne de cet accident intervenu au Km 212 au volant de son Audi hybride. Mais son copilote, Edouard Boulanger, souffre de "douleurs dorsales" et a été héliporté vers un hôpital local des examens complémentaires, a expliqué l'organisation sur le site officiel de la course.

Au volant de sa Toyota, le champion sortant a enlevé la spéciale de 358 km d'une étape entre Hail et Ryad (918 km au total). Mêlant sable et dunes, le parcours chronométré avait été écourté de 100 km en raison des pluies diluviennes tombées sur l'Arabie saoudite cette semaine. Il a devancé de 3 min 29 sec le Français Sébastien Loeb (Prodrive) et de 8 min 52 sec le Sud-Africain Henk Lategan (Toyota).

"C'était une étape piégeuse, avec beaucoup de dunes cassées et des changements de rythme", a expliqué Loeb, qui a admis "deux petites erreurs de navigation" qui lui ont fait perdre quelques minutes.

Cauchemar pour les poursuivants

Sauf coup de théâtre, le "Prince des Dunes" devrait s'adjuger un nouveau titre (après ceux de 2011, 2015, 2019 et 2022) à Dammam le 15 janvier puisque cette 6e étape a été synonyme de cauchemar pour ses trois poursuivants.

Outre Peterhansel, l'Espagnol Carlos Sainz, quatrième au général, "a été accidenté" à ce même Km 212, selon les organisateurs. L'équipage est indemne mais son Audi hybride a subi des dégâts avec la roue avant gauche arrachée, selon des images diffusées par l'organisation. Il a lui aussi perdu tout espoir dans cette épreuve après de longues heures de réparations dans le désert.

Le Saoudien Yazeed Al Rajhi, troisième au volant de sa Toyota, a lui aussi été victime d'une roue arrachée au 216e km.

Henk Lategan prend la deuxième place du classement général provisoire, avec 1 h 06 min de retard sur le Qatari. Le Brésilien Lucas Moraes (Overdrive) est troisième (1 h 13 min).

Sébastien Loeb, qui s'était imposé sur la 4e étape après un début de compétition difficile, remonte à la sixième place avec près de deux heures de retard cumulé.

Septième vainqueur en sept jours, en moto

La course moto a connu un septième vainqueur différent en sept jours, prologue inclus, avec l'Argentin Luciano Benavides (Husqvarna).

Le cadet des frères Benavides, 27 ans, s'est imposé avec 56 secondes d'avance sur son coéquipier américain Skyler Howes, qui accentue son avance en tête du classement général provisoire.

L'Australien Toby Price (KTM) termine à la troisième place (2 min 20 sec) devant l'Espagnol Joan Barreda sur Honda (2 min 29 sec) et Kevin Benavides sur KTM (2 min 41 sec). Le Français Adrien Van Beveren, vainqueur de la 5e étape et parti en première position vendredi matin, termine 11e à 4 min 22 sec.

Au général, Skyler Howes conforte son avance sur ses poursuivants directs, Toby Price (désormais à 3 min 31 sec) et Kevin Benavides (7 min 01 sec). Van Beveren est cinquième (12 min 20 sec).

Par YP avec AFP