RMC Sport

Dakar : Peugeot ressort les griffes

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Ce mercredi, Peugeot a officialisé son retour pour trois ans sur le Dakar, dès 2015. Le constructeur français travaille actuellement sur une nouvelle voiture et a déjà recruté Carlos Sainz et Cyril Despres. Ca promet.

Un retour qui fait l'unanimité

Le « mythe » est de retour, comme l’a déclaré Etienne Lavigne, directeur du Dakar. Peugeot a officialisé ce mercredi son retour sur cette épreuve légendaire en 2015, et pour trois ans. Avec 4 titres en autant de participations (Peugeot a remporté le Dakar de 1987 à 1990), le Lion veut rugir à nouveau. Et la venue d’un nouveau constructeur de cette trempe n’est pas pour déplaire aux organisateurs du rallye. « Je trouve que c’est très positif pour nous, pour le rallye-raid mais aussi pour les pilotes, estime David Castera, le directeur sportif de la course. Plus il y a de monde, plus il y a d’effervescence ». Etienne Lavigne n’a lui aussi pas caché son enthousiasme. « Peugeot a écrit de très belles pages du Dakar. Quatre participations, 4 victoires. C’est la promesse d’un retour exceptionnel parce qu’on sait que quand Peugeot vient sur une course, c’est pour gagner. ».

Une nouvelle voiture en cours de construction

Pour redevenir un grand du Dakar, Peugeot doit vite travailler sur une voiture capable de rivaliser avec les autres. Son modèle ne sera en revanche dévoilé que fin avril, lors du Salon automobile de Pékin, comme l’a indiqué le directeur de Peugeot Sport, Bruno Famin. Avant de pouvoir remporter une cinquième fois ce rallye-raid, la marque française devrait avoir besoin de temps. « Ça va être difficile pour eux aussi parce que créer une voiture en un an, c’est compliqué. Il n’y en a pas beaucoup qui y sont arrivés et qui sont parvenus à gagner » a confié Castera.

Despres et Sainz déjà recrutés

Pour gagner à nouveau, Peugeot a tapé fort en recrutant l’Espagnol Carlos Sainz (vainqueur en 2010 et double champion du monde WRC) et le Français Cyril Despres (5 succès en moto) qui a décidé de lâcher le guidon pour saisir le volant, à l’image d’un certain Stéphane Peterhansel. En attendant la signature d’une troisième grosse pointure puisque trois voitures Peugeot prendront le départ. « Ils ont pris les meilleurs pilotes, lâche Etienne Lavigne. La concurrence va être très forte et la course va être très ouverte. Du coup, on va avoir un plateau dont la compétition auto sera extrêmement intéressante à suivre pour cette édition 2015 ». Vivement janvier prochain !

A lire aussi :

>> Le Dakar à la folie et à tout prix

>> EN VIDEO : un saut en longueur en voiture se termine en crash

>> Monte-Carlo : Ogier attaque fort

La rédaction