RMC Sport

Dakar: un copilote abandonné par son coéquipier dans le désert en pleine étape

Le Dakar s'est achevé ce vendredi en Arabie saoudite. Une édition 2021 du rallye-raid marquée par une incroyable anecdote et l'abandon d'un copilote en plein milieu de la 11e étape ce jeudi.

Le Dakar 2021 a donné lieu à une belle bataille dans la catégorie motos avec la victoire de Kevin Benavides et le 14e sacre du Français Stéphane Peterhansel pour les autos. Une nouvelle édition saoudienne qui a aussi donné lieu à un moment plus cocasse dans la catégorie SSV (buggys). Lors de la onzième étape disputée ce jeudi, l'Espagnol Ricardo Ramilo a choisi de laisser son copilote... en plein milieu du désert, après une dispute.

Une dispute houleuse à l'intérieur du buggy

En difficulté après sa dernière place lors de la dixième étape, le pilote espagnol a voulu refaire une partie de son retard et a appuyé sur l'accélérateur. Beaucoup trop selon son copilote, Xavi Blanco. Ce dernier lui a alors demandé de ralentir et le ton est monté entre les deux hommes. Sommant Ramilo de s'arrêter, Xavi Blanco est descendu au kilomètre 170 de la spéciale entre Al-Ula et Yanbu pour se calmer... mais le pilote a immédiatement redémarré afin de poursuivre la course seul.

"Quand j'ai vu que ma vie était en jeu et que le pilote n’écoutait pas, j’ai décidé de sortir de la voiture, a raconté le copilote pour la chaîne de télévision Cuatro. Ensuite, ce qu’il a fait, il m’a abandonné. Littéralement, il m’a abandonné au milieu du désert. Je ne voulais pas remonter et il a dit: «Eh bien, tu restes». Il m'a embauché pour mon expérience, pour le guider et lui enseigner mais il n'est pas revenu à la raison."

"J'ai senti que ma vie était en danger"

Furieux contre le comportement de Ricardo Ramilo, Xavi Blanco a ensuite demandé à leur équipe technique de venir le chercher en plein milieu du désert après cet incident ubuesque. "C’est un personnage singulier et ça fait plusieurs jours que j’ai eu du mal me faire écouter, a encore expliqué l'infortuné copilote. J’ai senti que ma vie était en danger."

Le pilote nie l'avoir abandonné dans le désert

Egalement présent au micro de la chaîne Cuatro, l'Espagnol a tenté de justifier son geste en livrant sa version des faits. "Ce n'était pas le désert, nous venions de sortir d'un point de contrôle qui est sur la route, s'est défendu Ricardo Ramilo. Nous allions arriver à un autre endroit, toujours sur la route. Ce n'était aucunement le désert."

Le pilote a ensuite affirmé avoir tenté d'aller chercher son équipier mais a assuré avoir été pris de maux d'estomac pendant ses recherches. Après avoir rallié l'arrivée en solitaire, Ricardo Ramilo a finalement été contraint d'abandonner et de mettre fin à son Dakar. Et pour cause, c'est contre le règlement de laisser tomber son copilote en plein désert afin de finir une étape. 

JGL