RMC Sport

Boullier : « Ça peut être un atout pour Grosjean »

Eric Boullier

Eric Boullier - -

Joint par RMC Sport, Eric Boullier ne s’est pas montré surpris par l’annonce du départ de Kimi Räikkönen chez Ferrari. Le patron de Lotus F1 estime que ce transfert peut permettre à Romain Grosjean de devenir le nouveau leader de l’écurie.

Avez-vous été surpris par le choix de Kimi Räikkönen de rejoindre Ferrari ?

Non pas trop. Nous suivions de prêt ce dossier et nous avons senti son désir au fur et à mesure de nos discussions. Je comprends et je respecte sa décision. Il ne s’en va pas n’importe où puisqu’il signe chez Ferrari, une grande institution. C’est la fin de sa carrière, il n’a signé que pour deux saisons, il veut peut-être finir sur un gros challenge. Il ne faut pas oublier qu’il y a deux ans, personne ne donnait cher de notre association. On a pris le risque et ça a été une belle aventure. C’est la fin d’une histoire, on va en écrire une nouvelle qui commencera l’année prochaine.

Il s'est souvent agacé publiquement de ne pas être payé dans les temps...

Il n’y a pas que l’aspect financier, il y a aussi sa réflexion sur sa fin de carrière, même s’il sera certainement mieux rémunéré chez Ferrari. Je pense qu’il y a aussi une touche de passion, de volonté de vouloir terminer sa carrière chez Ferrari. Et puis il y a aussi l’ego des pilotes. J’imagine qu’il souhaite se mesurer à Alonso à armes égales.

Avez-vous déjà trouvé son remplaçant ?

Il ne faut pas aller trop vite, on active le plan B. Nous sommes la seule grosse équipe avec un baquet disponible et forcément, il intéresse beaucoup de gens.

Nico Hulkenberg (pilote Sauber) est-il une piste ?

Bien sûr, comme tous les pilotes qui sont disponibles. Felipe Massa est aussi disponible donc il est forcément sur la liste. Ce sont des pilotes dont l’entourage nous a contactés.

Le départ de Räikkönen peut-il être bénéfique pour Romain Grosjean ?

Ça peut être un atout car c’est l’occasion pour lui de s’affirmer après avoir grandi pendant deux ans à côté d’un champion du monde. Il aura la possibilité de fédérer une équipe autour de lui et de prouver sur la piste qu’il peut être le leader d’une équipe. C’est une opportunité à saisir. Il doit bien terminer le championnat. C’est à lui de tout faire pour fédérer l’équipe autour de lui et de se positionner comme un potentiel leader.

A lire aussi

L'actu de la F1

Ferrari-Räikkönen : un mariage explosif

Grosjean : « Je me sens parmi les meilleurs »

Propos recueillis par Antoine Arlot