RMC Sport

Boullier quitte Lotus… pour McLaren ?

Eric Boullier.

Eric Boullier. - -

A un mois et demi de la reprise de la saison, le directeur français de Lotus F1 Team, Eric Boullier, claque la porte de l’écurie anglo-française et devrait rebondir chez McLaren. Un départ sans conséquence pour Romain Grosjean.

Son départ était attendu, le timing un peu moins. Dans la dernière ligne droite de la préparation de la saison 2014 qui s'ouvrira le 16 mars en Australie, le directeur de Lotus F1 Team, Eric Boullier, lassé par de multiples problèmes rencontrés au sein de son équipe, a décidé de claquer la porte de son écurie. Un nouvelle un peu inattendue car lundi encore, le Français était au Danemark pour finaliser un accord avec Saxo Bank, nouveau sponsor de Lotus. Et il y a 48 heures, il était à Genève, au nom de Lotus, pour participer à une réunion au siège de la FIA sur l'avenir de la F1.

A la fin de la saison passée, on sentait Boullier particulièrement lassé. Lassé par les soucis financiers de Lotus, qui ont entrainé le départ de plusieurs ingénieurs importants vers la concurrence sans que l'écurie britannique n'ait vraiment pu les retenir. Lassé de se voir désavoué, lui qui était contre l'arrivée de Pastor Maldonado chez Lotus et qui a tenté de faire changer d'avis ses dirigeants en militant pour Nico Hulkenberg. Lassé, enfin, de faire de la langue de bois devant les médias et de faire croire que les négociations avançaient sur l’arrivée de futurs investisseurs (qui ne sont jamais venus) alors qu'il savait très bien qu'en coulisses, c'était l'inverse qui se dessinait…

Pas de changement pour Grosjean

En mettant fin à l’aventure Lotus, Eric Boullier ne devrait pas s’ennuyer très longtemps puisqu’il se murmure déjà avec insistance qu’il devrait devenir le nouveau Team Principal de l'écurie McLaren en remplacement de Martin Whitmarsh. L'écurie britannique doit d’ailleurs présenter sa monoplace ce vendredi après-midi, mais le Français ne sera pas intronisé ni mentionné à cette occasion.

Enfin, ce départ de Boullier n’aura aucune répercussion sur l’avenir de Romain Grosjean au sein de Lotus F1 Team. Sous contrat pour la saison à venir, le Français satisfait pleinement ses employeurs. La seule inconnue concerne son management puisqu’Eric Boullier, via la structure de managment « Gravity » (dont il était le patron et qui appartient aux propriétaires de Lotus), est également le manager de Romain Grosjean.

AA