RMC Sport

Brawn GP dans le viseur de la FIA

-

- - -

C’est aujourd’hui à Paris que la FIA examine l’appel des écuries Renault, Red Bull et Ferrari contre les diffuseurs de l’équipe Brawn GP. Le verdict est attendu mercredi.

Le classement actuel du championnat du monde de Formule 1 serait inique, si l’on croit les voix qui s’élèvent du côté des écuries Renault, Red Bull et Ferrari. Le motif ? Les deux constructeurs et le team autrichien reprochent à l’écurie Brawn GP d’utiliser des diffuseurs non-conformes qui améliorent l’aérodynamisme et donc la vitesse des deux monoplaces anglaises. Le diffuseur est une pièce située à l’arrière de la voiture qui permet une meilleure évacuation de l’air.

Déposant des réserves devant la FIA, leur plainte avait été dans un premier temps repoussé par l’autorité suprême du sport automobile. Aujourd’hui, la FIA va de nouveau se pencher sur le cas Brawn GP suite à l’appel déposé par les trois écuries. La décision sera rendue mercredi. Un verdict très attendu qui modifiera à coup sûr la donne pour la suite de la saison.

Si la décision première de la FIA est confirmée, à savoir un rejet de la plainte de Renault, Red Bull et Ferrari, l’ensemble des écuries de la catégorie reine devraient redessiner le train arrière de leurs voitures.
Le cas échéant, Brawn GP serait contraint de présenter de nouvelles monoplaces pour le GP de Chine, dimanche à Shangaï. Pire, l’écurie anglaise pourrait même se voir retirer l’ensemble des points inscrits par Jenson Button, double vainqueur cette saison, et par son coéquipier Rubens Barrichello. Ross Brawn, le patron de l’écurie éponyme, ne cache pas son inquiétude. « On ne peut pas être confiant à 100% mais j’espère que le bon sens va l’emporter. » Une péripétie de plus dans un début de saison de Formule 1 décidément des plus animés.

La rédaction