RMC Sport

F1-Grosjean : « Une catastrophe de mon côté »

Romain Grosjean, très déçu par sa 10e place à Melbourne

Romain Grosjean, très déçu par sa 10e place à Melbourne - -

Huitième sur la grille de départ, Romain Grosjean n’a pu faire mieux qu’une 10e place en Australie. Particulièrement frustrant pour le Français, sachant que Kimi Räikkönen, son coéquipier chez Lotus, s’est adjugé la victoire.

Romain, quel votre sentiment après ce Grand Prix mitigé, où votre coéquipier gagne quand vous ne faites que 10e ?

Pour l’équipe, c’est bien que Kimi (Räikkönen, ndlr) gagne. Maintenant, c’est une catastrophe de mon côté. La voiture ne marchait pas du tout, surtout sur les trois premiers relais. Je ne sais pas ce qui s’est passé. On a dû tout changer à bord, la partition de freins, le différentiel… Il faut voir s’il n’y a pas une pièce qui a cassé ou quelque chose. Il y a des courses où ça ne veut pas. Je la finis, c’est difficile. Je suis dans les points, c’était l’objectif. On pensait en ramener plus qu’un, mais c’est toujours ça.

Sortez-vous de cette première course avec un sentiment de frustration ?

C’est sûr, ça l’est personnellement. Mais pour l’équipe, c’est bien. On va tirer de ça. Et si ça a marché pour Kimi et pas pour moi, il y a une explication. Donc on va la trouver et on va remettre les pendules à l’heure.

Sa victoire reste-t-elle un motif d’espoir pour vous ?

Effectivement. On ne pensait pas aller chercher la gagne ici. On visait quelque chose comme la 4e ou la 5e place. Sa voiture a très très bien fonctionné. On va comprendre la différence entre nos deux voitures, et travailler.

On vous sent quand même très déçu…

C’est sûr que je ne partais pas pour être 10e. Donc oui, c’est dur. Maintenant, j’ai fait mon boulot. J’ai fait ce que pouvais faire de mieux et je n’ai pas commis d’erreur. Je me suis battu jusqu’au bout avec une voiture qui était très très compliquée. Donc je vais aller voir les ingénieurs et il y aura certainement une explication.

Que s’est-il passé au départ, où vous perdez d’entrée pas mal de places ?

Button est très optimiste sur le premier virage, il me fait l’intérieur. Il y a une Force India à ma gauche, et je me retrouve complètement pris en sandwich. Je ne peux rien faire. Puis au virage trois, je freine au même point que tout le monde, je bloque les roues et j’ai cru que j’allais encore empaler les mecs de devant. Je ne sais pas ce qui s’est passé, il y avait vraiment un problème technique avec la voiture.

Un mot sur la victoire de Räikkönen ?

C’est top. Mais bon… Ce n’est pas moi.

Propos recueillis par Antoine Arlot à Melbourne