RMC Sport

F1: la saison 2020 pourrait débuter cet été en Europe, le huis clos envisagé

Ross Brawn, directeur sportif de la Formule 1, estime que la saison 2020 débutera vraisemblablement en Europe et juge possible que des courses aient lieu à huis clos. Il fait savoir aussi le mois d'octobre peut être considéré comme la deadline pour le début du championnat, qui doit impérativement compter huit Grands Prix au minimum.

L'optimisme est de rigueur à la tête de la Formule 1. Son directeur sportif, Ross Brawn, a affirmé mercredi qu'il était possible que la saison 2020, dont le début a été empêché par la pandémie de coronavirus, puisse bien avoir lieu. Les courses pourraient toutefois avoir lieu sans spectateurs.

"Notre avis est qu'un départ en Europe sera probablement favorable et que cela pourrait avoir lieu à huis clos. Nous pourrions avoir un environnement très fermé, où les équipes viendraient sur des charters, seraient conduites vers le circuit et avec tout le monde dépisté pour qu'il n'y ait aucun risque pour quiconque. (...) Une course sans public n'est pas géniale, mais c'est mieux qu'une absence totale de courses. Nous devons nous rappeler qu'il y a des millions de personnes qui suivent le sport assises à la maison", a-t-il déclaré dans une interview accordée à Sky Sports et rapportée par le site officiel de la discipline.

Une deadline en octobre

Au vu de l'évolution de la crise sanitaire sur le continent européen, l'objectif actuel semble même être de réaliser une première extinction des feux cet été. "Si nous pouvons commencer au début du mois de juillet, nous pourrions faire une saison de 19 courses", a ajouté Ross Brawn, évoquant la possibilité de réaliser des enchaînements de trois courses en autant de semaines.

Pour qu'un championnat du monde de Formule 1 ait lieu, les règlements de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) imposent l'organisation d'au moins huit courses. Un élément qui conforte Ross Brawn dans ses plans, considérant que ce total peut être aisément atteint avant la fin de l'année: "Nous pourrions réaliser huit courses en commençant en octobre. Donc si vous voulez une deadline, ce serait octobre. Mais il y a toujours la possibilité de courir l'année prochaine. C'est en cours de réflexion. Peut-on s'égarer en janvier pour finir la saison? Il y a toutes sortes de complications".

Le GP de France, première course pour le moment

Depuis le faux-départ à Melbourne, décidé à la dernière minute après des tests positifs au Covid-19 au sein de l'écurie McLaren, huit autres courses ont été déprogrammées. Les Grands Prix de Bahreïn, du Vietnam, de la Chine, des Pays-Bas, d'Espagne, d'Azerbaïdjan et du Canada ont été reportés à une date inconnue. Celui de Monaco a, quant à lui, été purement et simplement annulé.

Le Grand Prix de France, sur le circuit Paul-Ricard du Castellet, représente pour l'heure le premier rendez-vous du calendrier. Les essais libres sont censés débuter le 26 juin et la course est prévue le 28. Le week-end suivant, le GP d'Autriche doit avoir lieu sur le Red Bull Ring.

Julien Absalon