RMC Sport

F1: bizuth sur le jeu vidéo, Leclerc remporte le Grand Prix virtuel d'Australie

Le Monégasque Charles Leclerc a remporté ce dimanche face à d'autres pilotes professionnels le Grand Prix e-sport d'Australie, organisé par la F1 durant l'épidémie de coronavirus.

Sept mois après sa victoire à Monza, Charles Leclerc retrouve les sommets. Ou presque. Le Monégasque a remporté ce dimanche soir la deuxième course e-sport organisée par la F1, avec de nombreux pilotes de la discipline reine du sport automobile. Leclerc s’est élancé depuis la pole position – Lundgaard avait fait le meilleur temps mais a écopé de cinq secondes de pénalité après un accrochage avec Lando Norris pendant la séance de qualifications – et a ensuite fait toute la course en tête sur le circuit de Melbourne.

Le pilote Ferrari n'a pourtant reçu le jeu vidéo qu'il y a huit jours, et n’y avait jamais joué auparavant. Mais il a confié s'être entraîné quotidiennement cinq heures depuis.

D’ailleurs, le numéro 16 s’est créé une chaîne Twitch pour pouvoir rester proche de ses fans et streamer sa partie. Jusqu’à 77.000 personnes ont ainsi pu le voir transpirer en tenant son volant chez lui.

Un peu plus que Lando Norris et ses 70.000 spectateurs, même si le pilote britannique a de nouveau connu des problèmes de connexion et n’a finalement pas pu participer à la course. Sur YouTube, ce sont jusqu’à 182.000 personnes qui ont suivi cette course en même temps.

-
- © -
-
- © -

Son petit frère au pied du podium

Christian Lundgaard, pilote de la filière Renault et engagé en F2 cette saison, a pris la deuxième place. George Russell, le Britannique de Williams, complète le podium. Cette course a donné lieu à des échanges sympathiques entre Leclerc et Albon (Red Bull) avant le début de la course. Le Thaïlandais demandait au Monégasque quelle stratégie il fallait adopter: le pilote Ferrari a tenté de l’induire en erreur en lui disant qu’il fallait rentrer au stand en changeant de pneumatiques dès le deuxième tour, alors qu’en réalité, il fallait au moins attendre le septième. Le petit frère de Charles Leclerc, Arthur, a lui terminé quatrième, devant Giovinazzi.

Contrairement à la première course à Bahreïn, il n’y pas eu de problèmes techniques, et la course ainsi que les qualifications ont pu se tenir sur la distance initialement annoncée, soit 29 tours de course et 18 minutes de qualifs. La prochaine course aura lieu sur le circuit de Shanghai dans deux semaines.

Lucas Vinois