RMC Sport

F1 : Renault officialise son retour en tant qu'écurie

Renault en F1 en 2009

Renault en F1 en 2009 - AFP

Renault va retrouver la F1. La firme au losange a officialisé ce jeudi ce qui était attendu depuis plusieurs semaines : son retour en son nom propre par le biais du rachat de Lotus.

Nous sommes en 2006, lors du Grand Prix du Brésil et Fernando Alonso brandit son deuxième trophée de champion du monde. Un double titre glané avec Renault, écurie qui l’a porté au sommet. Cette heure de gloire, la marque française espère la revivre très prochainement. La firme au losange, redevenue simple motoriste depuis 2010, est de retour en son nom propre en Formule 1. Une nouvelle officialisée ce jeudi soir.

C’est Carlos Ghosn, grand patron de Renault, qui a piloté le projet, soucieux de modifier la communication de son groupe autour de la F1. « Renault avait deux options : revenir à 100% ou sortir complètement, explique-t-il. Après analyse détaillée, j’ai pris ma décision : Renault sera présent en Formule 1 dès 2016. Les derniers éléments obtenus de la part des principaux acteurs de la F1 nous permettent de nous projeter avec confiance dans ce nouveau défi. Notre ambition est de gagner même si raisonnablement, cela prendra du temps. »

Entre stopper toute participation dans le sport automobile ou revenir au premier plan, Renault a donc opté pour la deuxième solution en actant le rachat de la moribonde Lotus, dont le sort est scellé depuis déjà plusieurs mois. Les derniers détails ont semble-t-il été réglés le week-end dernier, en marge de l’ultime Grand Prix de la saison à Abu Dhabi. "En redevenant une écurie à part entière, Renault pourra tirer pleinement profit de ses victoires, indique le constructeur français dans un communiqué. Le positionnement de motoriste avait du sens mais il a montré ses limites. Le retour sur image et sur investissement, rendu nécessaire par le nouveau règlement moteur, était faible."

Les contrats signés ce 3 décembre

"Le travail se poursuit pour mettre en œuvre dans les meilleurs délais l’accord concernant l’acquisition de Lotus F1 Team, poursuit Renault. Les principaux contrats ont été signés le 3 décembre 2015. Lotus F1 est en effet apparue comme la meilleure écurie partenaire. Renault et Lotus F1 se connaissent depuis 15 ans et ont été champion du monde en 2005 et 2006 ensemble." Renault devrait toutefois rester motoriste des écuries Red Bull et Toro Rosso jusqu’à la fin des contrats en 2016, peut-être avec un autre nom.

Ce retour de Renault en F1 bouclé, demeure la question des deux pilotes qui s’installeront dans ses baquets. Romain Grosjean, un temps évoqué, a préféré rejoindre la nouvelle équipe américaine Haas. Restent Pastor Maldonado (30 ans) et le troisième pilote Jolyon Palmer (24 ans). Le Vénézuélien et le Britannique ne devraient pas être sacrifiés au regard du nombre de sponsors qu’ils drainent derrière eux.