RMC Sport

F1: Ricciardo ne compte pas aider Alonso chez Renault

Après l'annonce de l'arrivée programmée pour 2021 de Fernando Alonso chez Renault, Daniel Ricciardo a expliqué qu'il ne comptait pas l'aider dans son retour à la compétition en lui cédant sa place pendant des essais libres.

S'il trouve "cool" que Fernando Alonso soit de retour en Formule 1 et chez Renault, Daniel Ricciardo n'a pas non plus l'intention de lui faciliter la tâche. Le pilote australien de la marque au losange, en partance pour McLaren au terme de la saison, a fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de lui laisser son volant pour une séance d'essais libres.

"J'ai entendu qu'il fallait que j'aide Fernando Alonso. Il n'a pas besoin de mon aide. Il ne semble pas être moins rapide avec le temps. Sa dernière saison en F1 a été très solide, d'après ce que j'ai entendu et vu", a répondu Daniel Ricciardo, avant le début du deuxième week-end de course consécutif sur le tracé autrichien de Spielberg. Il a par ailleurs déclaré ne pas savoir si son remplaçant bientôt âgé de 39 ans serait présent sur les prochaines courses de la saison 2020 et dans des réunions stratégiques.

Une option qui n'est pas envisagée par Renault

Ces propos de Daniel Ricciardo vont dans le sens de ceux tenus par son directeur Cyril Abiteboul, estimant la veille que le double champion du monde espagnol n'avait sans doute pas besoin de rouler en essais libres pour retrouver ses sensations après avoir quitté la discipline en 2018: "Nous verrons s'il y a une opportunité évidente. Nous avons toujours la possibilité de le mettre dans une voiture de 2018. Pour être clair, nous n'avons pas de plan concret. Mais en ce qui concerne les premières séances d'essais, je ne pense pas que ce soit nécessaire". 

Depuis son départ de la discipline reine du sport automobile, Fernando Alonso a notamment pris part aux 24 Heures du Mans, au Dakar et aux 500 Miles d'Indianapolis. 

Julien Absalon