RMC Sport

Formule 1: un nouveau barème de points pour renforcer l’intérêt des Grands Prix? Les pilotes pas emballés

-

- - -

Le Groupe Stratégie de la Formule 1 réfléchit à une évolution du barème de points, qui n’a plus bougé depuis 2010. L’idée est de donner plus de piment aux courses, même bien au-delà du podium. Mais elle est loin de faire l’unanimité auprès des pilotes.

Et si la Formule 1 dépoussiérait un peu ses règlements? Ce n’est pas fait, mais l’idée d’une modification du barème de points fait son chemin. Le sujet a été évoqué lors d’une réunion du Groupe Stratégique, début juillet. Les dirigeants de la discipline reine du sport automobile veulent modifier certains aspects du règlement sportif, pour 2021. Cette saison-là, la F1 entrera dans une nouvelle ère au niveau du règlement, avec une potentielle révolution comme en 2014 avec l’arrivée des moteurs turbo-hybrides. Et pour cette saison de changement, un nouveau barème de points pourrait donc aussi voir le jour.

Une vision plus "américaine" pour plus de bataille en piste

Le barème de points a connu plusieurs changements dans son histoire, mais celui en vigueur n’a pas évolué depuis 2010: seuls les dix premiers pilotes de chaque Grand Prix reçoivent des points. Le Groupe Stratégique se pose cette question: faut-il attribuer des points aux 15, ou même aux 20 premiers, sous réserve qu’ils terminent la course?

L’objectif est de susciter plus de bataille en piste entre les pilotes, même au-delà du top 10. Le projet se veut "américain" : par exemple, en IndyCar, quasiment tous les pilotes reçoivent des points. Sachant que le promoteur de la F1 est désormais l’Américain Liberty Media, cette envie de changement s’explique.

"Si tout le monde marque des points, vous perdre quelque chose d'assez unique"

Mais l’idée n’a pas beaucoup de défenseurs. Les pilotes craignent qu’en donnant des points à tout le monde, la performance d’entrer dans le top 10 soit dévaluée. Ils redoutent aussi qu’il y ait moins de bataille pour aller chercher des points supplémentaires, dans la mesure où tout le monde en marque.

L’ancien double champion du monde Fernando Alonso est contre. Pour l’Espagnol de McLaren, marquer des points en F1 est un accomplissement, et cela doit le rester. "Je me souviens encore quand Jules (Bianchi) a fini 9e à Monaco (en 2014 avec Marussia). C'était un petit miracle et un grand moment pour la F1. Si tout le monde marque des points, vous perdrez quelque chose d'assez unique que d'autres catégories n'ont pas", confie-t-il.

Les pilotes veulent que les points restent une récompense

Esteban Ocon, le Français de Force India, rejoint l’avis de Fernando Alonso: "Le barème de points est super intéressant en ce moment. C'est compliqué de rentrer dans le top 10. Quand on y arrive, on est récompensé et c'est top." "Le top 10 pour avoir des points me paraît être la meilleure solution", ajoute son compatriote Romain Grosjean (Haas).

Charles Leclerc (Sauber) est un peu plus partagé, mais les arguments de Fernando Alonso trouvent un bon écho chez lui: "Dans un premier temps, je me dis que ce changement serait top, surtout pour nous qui sommes derrière. On pourrait vraiment se battre avec le coéquipier, et si on passait de 15e à 14e, ça ferait une vraie différence. (...) Mais plus j'y pense, plus je suis d'accord avec Fernando Alonso. Il faudrait que ça reste pour le top 10. On sera plus content quand on aura un point que si tout le monde en a."

N.B avec L.V