RMC Sport

GP de Hongrie: victime de vertiges et de fatigue, Hamilton a dû voir un médecin

Troisième du Grand Prix de Hongrie ce dimanche en Formule 1, Lewis Hamilton est passé entre les mains du docteur en raison de vertiges après l'arrivée.

Lewis Hamilton a souffert jusqu'au bout. Troisième du GP de Hongrie derrière Esteban Ocon et Sébastian Vettel, le Britannique a certes récupéré la première place du classement du championnat du monde, mais ce n'est pas sans conséquence. Quelques minutes après l'arrivée, Mercedes a précisé que son pilote était en train de consulter le médecin de l'équipe en raison de "fatigue et de vertiges."

Toto Wolff a ajouté que la méforme d'Hamilton est sûrement due "à la chaleur, en plus des tonnes de dépassements qu'il a eu à faire. C'est épuisant mais je pense qu'il va s'en sortir. Mieux vaut prévenir que guérir", a expliqué le patron de Mercedes dans des propos relayés par Motorsport.

Seul sur la grille au deuxième départ

Fatigué à l'arrivée, le septuple champion du monde a retardé les interviews d'après course et le conférence de presse afin d'aller consulter le médecin. La journée a été étrange jusqu'au bout pour Lewis Hamilton, engagé dans une longue remontée après un mauvais choix stratégique en début de course. Le pilote Mercedes s'est même retrouvé seul sur la ligne lors du second départ, alors que les autres pilotes étaient au stand pour changer leurs pneus.

Ce dimanche en Hongrie n'est cependant pas porteur que de mauvaises nouvelles, puisque cette troisième place, ponctuée au 10e rang de Max Verstappen, lui permettent de reprendre la tête du classement des pilotes (192 pts), devant le Néerlandais (186) et Lando Norris (113). Les pilotes ont désormais un mois à combler avant le GP de Belgique, prévu le 29 août.

AS