RMC Sport

Grosjean : « Une stratégie osée »

Romain Grosjean

Romain Grosjean - -

Grâce à des qualifications risquées mais maîtrisées, Romain Grosjean s’élancera en 3e position ce dimanche au Grand Prix de Corée du Sud. Le pilote Lotus sait qu’il possède une très belle occasion de signer son 3e podium de la saison.

Romain Grosjean, vous partirez troisième du Grand Prix ce dimanche. Pouviez-vous espérer mieux ?

Non, on a fait de très belles qualifications. Jusque-là, on fait un bon week-end. On a pris les bonnes décisions. Les ingénieurs ont continué le travail qu’on a mis en route depuis un certain temps, c’est plutôt positif. On a dit qu’on voulait jouer avec les Mercedes, c’est ce qu’on a fait en qualifications, même si les nuages sont arrivés et que ce n’est jamais vraiment bon signe pour nous. On a pris une stratégie osée, encore une fois, et ça a plutôt bien fonctionné. C’est une bonne chose.

Depuis plusieurs courses, vous semblez très serein et sûr de votre force...

Honnêtement, avant la Q1, je n’étais pas vraiment confiant sur la stratégie. J’aurais bien pris un petit coup de troussepinette (vin à base d’épines, de sucre et d’eau-de-vie, ndlr) histoire de me mettre un peu en confiance (rires) ! Mais finalement les ingénieurs étaient vraiment confiants pour moi donc ça m’a permis de rester sur le plan initialement prévu. C’était la bonne chose à faire.

Au départ, sous serez entouré par les Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg, pas toujours performantes en course. Est-ce un motif d'espoir supplémentaire ?

Je vais donner le meilleur de moi-même, encore une fois. On essaiera d’avoir une bonne stratégie, de faire attention aux pneus quand il le faudra et d’attaquer quand il le faudra. On verra où ça va nous mener.

Comment expliquez-vous votre régularité au plus haut niveau lors des qualifications ?

On travaille bien, on a une voiture qui fonctionne plutôt pas mal depuis Singapour. Ça fait du bien de revenir avec une performance qu’on n’avait plus connue depuis Budapest (6e malgré deux pénalités, ndlr). C’est un bon week-end, on a bien travaillé. La piste est vraiment différente entre les trois secteurs. Trouver le réglage optimum est très difficile. On est bien placé, c’est toujours plus sympa de partir aux avant-postes. Je ferai de mon mieux. On va voir comment les pneus se comportent et comment les conserver un peu mieux que les autres. On verra à la fin où on sera.

A lire aussi :

>> GP de Corée du Sud : Vettel règne, Grosjean se place

>> GP de Corée du Sud : revivez les qualifs

>> Corée du Sud - Un Grand Prix sans glamour

Propos recueillis par Antoine Arlot et à Yeongam