RMC Sport

Le terrible accident de Kubica

-

- - -

Le pilote polonais a été victime d’un grave accident dimanche matin lors du Rallye Ronde di Andora (Italie). Sorti de la route à vive allure, Kubica (26 ans) souffre de multiples fractures au bras droit et à la main droite. Il a été opéré pendant sept heures avant d'être placé dans un coma artificiel. Son état est « stable mais sérieux » selon son équipe.

Sept heures que les spécialistes s’affairaient autour de Robert Kubica. Victime d’une sortie de route lors du Rallye Ronde di Andora (Italie) dimanche, le Polonais est sorti de salle d’opération vers 22h30. Il a été placé dans un coma artificiel. Le pilote Lotus-Renault a été victime de multiples fractures au bras droit et à la jambe droite. Immédiatement admis en code rouge (ce qui indique un danger de mort) à l'hôpital italien de Ligure à 10h58 dimanche matin, il a été pris en charge par deux équipes de chirurgiens. Selon nos informations, il aurait même été victime d’une hémorragie interne, rapidement prise en charge, et sa main droite aurait été presque arrachée.

Selon son équipe, Lotus Renault GP, les médecins ont jugé que l’opération s’était « raisonnablement » bien passée. Son état reste « stable mais sérieux ». Il pourrait être sorti du coma lundi matin. « Ça a été une très importante et très difficile opération, explique dans un communiqué le Professeur Mario Igor Rossello, directeur du centre de chirurgie de la main de l’hôpital de Savone. L’avant-bras de Robert Kubica était coupé à deux endroits, avec des lésions au niveau des os et des tendons. Nous avons fait de notre mieux pour reconstruire les fonctions de son avant-bras. Sept docteurs ont été impliqués, au sein de deux équipes, pendant sept heures. A la fin de l’opération, la main de Robert était bien vascularisée et chaude, ce qui est encourageant. Après l’opération, Robert va rester sous monitoring pendant toute la nuit parce que sa situation reste sérieuse. »

Un an pour retrouver la sensibilité de sa main droite ?

Selon certaines sources médicales, la rééducation de Kubica pourrait prendre une année. Il faudra plusieurs jours avant de savoir si le pilote pourra retrouver pleinement l'usage de sa main. Autant dire qu’en cas de succès des différentes opérations, le pilote déjà sorti de route à plus de 250km/h lors du GP du Canada en 2007 au volant de sa BMW Sauber, ne roulerait pas cette année. Pilote numéro 1 de l’écurie avec 136 points et trois podiums au compteur, il s’affirmait Grand Prix après Grand Prix comme le principal atout de Lotus Renault. Bien mieux que son coéquipier russe Vitaly Petrov (treizième avec 27 points). Pour le remplacer, le team d’Eric Boullier pourrait recourir à une solution interne avec un des deux « troisième pilote » (Bruno Senna et Romain Grosjean). Une solution encore prématurée à en croire le patron de l’équipe, Eric Boullier.

« La nouvelle de l’accident de Robert a causé un vrai choc à toute l’équipe, a expliqué le Français dans un communiqué. Nous tous, à Lotus Renault GP, lui souhaitons un rétablissement rapide. Nous avons été impressionnés par la façon dont les médecins l’ont pris en charge. Nous voulons remercier toute l’équipe de l’hôpital Santa Corona pour leur professionnalisme et leur dévouement. Je serai en Italie lundi, avec Vitaly Petrov, pour voir Robert et lui dire que nous sommes impatients de le voir revenir. »

P.Ta. et A.A.