RMC Sport

Quand la F1 fête la Mannschaft

Nico Rosberg

Nico Rosberg - -

La Formule 1 fait escale à Hockenheim ce week-end, pour le Grand prix d’Allemagne : une 10e étape où Nico Rosberg espère briller à domicile et conserver la tête du championnat. Dans la lignée de la Mannschaft, championne du monde de football.

Partout le noir, le rouge et le jaune s’affichent en Allemagne. Qu’on ne se méprenne pas, ces drapeaux ne sont pas destinés à Nico Rosberg ou Sebastian Vettel. C’est tout un pays qui ne s’est pas encore remis de la victoire de la Mannschaft en Coupe du monde, dimanche dernier, et qui n’en finit plus de fêter ses héros. Alors forcément, le Grand Prix de ce week-end, sur le circuit d’Hockenheim, passe un peu au second plan. Même les pilotes allemands semblent avoir (un peu) la tête ailleurs. Ou en tout cas le casque pour Nico Rosberg. Un modèle spécial, en hommage à son équipe nationale, avec les couleurs de la bannière allemande et quatre étoiles, celles des quatre titres de la Mannschaft. L’occasion était trop belle.

Preuve, s’il en fallait une, que la F1 n’est pas au centre des préoccupations sportives du pays : tous les pilotes allemands réunis en conférence de presse ont dû répondre à plusieurs questions sur le football. Sebastian Vettel a bien sûr suivi l’évènement : « J’ai regardé ça à la télévision, avec un couple d’amis, explique le quadruple champion du monde en titre. On n’avait pas gagné depuis 24 ans, j’espère ne pas devoir attendre 24 ans pour la prochaine ! » Mais le plus fan reste Rosberg : « J’étais chez mes parents, c’est une tradition parce que ma mère est la plus accro au foot dans la famille. J’étais fou quand ils ont marqué ! »

Mercedes affiche les quatre étoiles

Son équipe, Mercedes, n’est pas en reste. L’écurie court elle aussi à domicile à Hockenheim. Fierté oblige, on peut lire en lettres énormes sur son motorhome : « Das Beste », (« Nous sommes les meilleurs »), avec le logo de la sélection allemande mais aussi trois étoiles, pour les Coupes du monde remportées. Il en manque une ? Non, la quatrième a simplement été remplacée par l’étoile de Mercedes… sponsor officiel de la Mannschaft. Patriotisme oui, mais marketing aussi.

Avec tout ça, on en oublierait presque que c’est (encore) un Allemand qui a pris une option sur le championnat du monde de F1. Nico Rosberg compte quatre petits points d’avance sur son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton. « Comment je vois le championnat ? Pour l’instant, je pense juste à la prochaine course, chez nous, insiste le pilote Mercedes. Je suis ici pour gagner et tenter d’accroitre mon avance en tête du championnat. » Fraichement marié, prolongé chez Mercedes, le pilote semble nager dans le bonheur. Ne manque plus qu’un succès à domicile ce week-end.

A lire aussi :

>> GP de Grande-Bretagne : C’était King Lewis !

>> Rosberg surnage, Ferrari et Williams se noient

>> Grosjean : « Le jour où j’ai peur, j’arrête »

A.Bo avec A.A à Hockenheim