RMC Sport

Schumacher : une journée « rouge » à Grenoble

-

- - -

Alors que Michael Schumacher aura 45 ans ce vendredi, une cinquantaine de personnes se sont rendues au CHU de Grenoble pour le soutenir. L’ancien pilote allemand se trouve toujours dans le coma après son accident de ski dimanche dernier.

Michael Schumacher vit un anniversaire spécial. Le septuple champion du monde franchit dans un état critique le cap des 45 ans ce vendredi, cinq jours après la terrible chute à ski à Méribel qui l’a plongé dans le coma. Et l’ancien pilote de F1 ne manque pas de soutien. Alors que tout son clan est réuni à ses côtés, les fans grimés de casquettes, fanions et drapeaux de Ferrari se sont rendus devant le CHU de Grenoble pour soutenir leur idole. A l’appel de la Scuderia, ils ont fait la route depuis Bergame, où se situe le plus grand fan-club, vers Grenoble à bord de deux autocars affrétés par la marque au cheval cabré.

En silence, les supporters de Schumi ont déployé une banderole de 21 mètres de large sur le parking de l’établissement. Le clan français avait aussi prévu de déposer une gerbe de 91 roses rouges, rappelant son nombre de victoires en Grands Prix, ainsi qu'une 92e rouge et blanche, symbole du combat qu’il tente actuellement de remporter. Les fans n’oublient pas la famille de leur héros et comptaient remettre une plaque commémorative à Sabine Kehm, son attachée de presse et manager. Les cadeaux ont finalement été remis à l’accueil de l’hôpital.

« On l’a supporté pendant tant d’années quand il était au sommet, c’est normal d’être là aujourd’hui pour soutenir la famille moralement, explique Jean-Michel, membre du fan club de Bergame. C’est très important pour nous même si c’est spécial de commémorer ça parce qu’on est plutôt habitués à le voir sur des podiums à faire des bonds et à agiter des bouteilles de champagne. »

Un millier de personnes étaient attendues

Face à ce rassemblement, trois équipes de police (12 hommes) ont assuré l'encadrement des tifosis. Un dispositif resté a minima puisque la sécurité n’a encadré qu’une cinquantaine de supporters, contre le millier et les vingt bus attendus. La marche silencieuse prévue avec les inconditionnels de tous les pays n’a finalement pas eu lieu. Après s’être recueilli sous la chambre de leur héros située au cinquième étage, les supporters italiens n’ont pas traîné pour reprendre la route. Laissant les derniers courageux au peid du CHU et de l'idole Schumi.

A lire aussi :

>>> EN IMAGE : un soutien original pour Schumi

>>> Schumacher : pourquoi l’attente pourrait être longue

>>> Schumacher : l’épineuse question de la responsabilité

Nicolas Couet avec Vincent Delzescaux