RMC Sport

Silverstone soufflé par la polémique

Sebastian Vettel et Mark Webber

Sebastian Vettel et Mark Webber - -

La volonté de la Fédération internationale de modifier le règlement technique a provoqué un imbroglio de taille à Silverstone. Au point de reléguer au second plan la séance de qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne (dimanche, 14h), dominée samedi par Mark Webber.

Un directeur d’écurie, le visage fermé, qui rejoint au pas de course la dernière réunion, accompagné par des représentants de son motoriste. Des ingénieurs et des mécaniciens qui multiplient les discussions entre deux motor-homes. Un président de la Fédération internationale qui s’enferme dans le sien. A Silverstone, la peinture des nouveaux bâtiments n’a pas eu le temps de sécher que, déjà, l’odeur de neuf a été soufflée par la polémique. Au point qu’elle occulte la bataille sur la piste et la pole-position réussie ce samedi par Mark Webber devant son coéquipier Sebastian Vettel et les deux Ferrari de Fernando Alonso et Felipe Massa.

Car depuis jeudi, les écuries et la FIA étalent leurs désaccords sur la place publique, sur la scène d’un Grand Prix de Grande-Bretagne largement perturbé par un débat technique pour le moins complexe et énigmatique pour le grand public. Les vieilles querelles au sein du paddock ont été réveillées par la volonté de la FIA de changer le règlement en cours de saison, en l’occurrence la limitation de l’utilisation d’un élément aérodynamique (le diffuseur soufflé) que Red Bull et Renault ont développé avec une grande efficacité.

Les écuries décideront pour la fin de saison

« Lorsqu’on veut changer le règlement en cours de saison, on n’arrive pas à trouver un compromis et il y a toujours quelqu’un qui est pénalisé » regrette ainsi Jean-François Caubet, le directeur général de Renault Sport. De réunions en réunions, de colères en colères, la Fédération internationale n’a eu de cesse de revoir sa position ces trois derniers jours. Jusqu’au dernier rebondissement, ce samedi, à 15h45 (heure locale). Si toutes les équipes se mettent d'accord, ce qui promet de nouvelles empoignades, la FIA acceptera dès lundi de revenir à la situation préalable à ce GP de Grande-Bretagne.

L’utilisation à 100% du diffuseur soufflé pourrait alors être entérinée jusqu’à la fin de l’année, laissant Silverstone être le seul GP de la saison avec une limitation à 10%. Une victoire pour les écuries, même si les derniers évènements laisseront des traces, notamment entre Red Bull et McLaren. Et une leçon pour la Fédération internationale. « La gouvernance du sport ne peut se faire qu’avec une coordination en amont entre spécialistes », estime Jean-François Caubet. Jean Todt, le président de la FIA, n’a jusqu’à présent pas commenté cette affaire. Il n’a pourtant pas dû lui échapper que l’autorité de la Fédération internationale s’était encore nettement affaiblie.

Le titre de l'encadré ici

La grille de départ|||

1- Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)
2- Sebastian Vettel (ALL/Red Bull-Renault)
3- Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
4- Felipe Massa (BRE/Ferrari)
5- Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
6- Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes)
7- Pastor Maldonado (VEN/Williams-Cosworth)
8- Kamui Kobayashi (JAP/Sauber-Ferrari)
9- Nico Rosberg (ALL/Mercedes)
10- Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
11- Adrian Sutil (ALL/Force India-Mercedes)
12- Sergio Perez (MEX/Sauber-Ferrari)
13- Michael Schumacher (ALL/Mercedes)
14- Vitaly Petrov (RUS/Lotus Renault GP)
15- Rubens Barrichello (BRE/Williams-Cosworth)
16- Nick Heidfeld (ALL/Lotus Renault GP)
17- Heikki Kovalainen (FIN/Team Lotus-Renault)
18- Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari)
19- Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari)
20- Timo Glock (ALL/Virgin-Cosworth)
21- Jarno Trulli (ITA/Team Lotus-Renault)
22- Jérôme d'Ambrosio (BEL/Virgin-Cosworth)
23- Vitantonio Liuzzi (ITA/HRT-Cosworth)
24- Daniel Ricciardo (AUS/HRT-Cosworth)