RMC Sport

Vettel dans la 4e dimension

-

- - -

Avec ce 4e titre mondial consécutif, Sebastian Vettel rejoint Alain Prost parmi les pilotes les plus titrés de l’histoire. A seulement 26 ans, l’Allemand est bel et bien parti pour devenir le plus grand de tous.

Samedi, à la veille du 4e titre mondial de Sebastian Vettel, un journaliste a demandé à l’Allemand quel était son Top 5 des meilleurs pilotes de tous les temps. « Je ne crois pas qu’il soit juste de ne nommer que cinq noms, a répondu Vettel. Il y a différentes époques en Formule 1. Si on regarde dans un passé récent, on trouvera des pilotes qui roulent encore aujourd’hui. Avant, des personnes comme Mika (Hakkinen), Michael (Schumacher), Ayrton (Senna), Nigel Mansell ont dominé leur époque. Alain Prost aussi. Et avant, il y a eu Lauda, Piquet. Il n’est pas juste de mettre en lumière un, deux ou trois pilotes, car la Formule 1 a changé. » Puisque l’humilité colle à sa peau, le pilote Red Bull a bien entendu omis de se mentionner dans cette prestigieuse liste. Il aurait pourtant largement sa place parmi les cinq plus grands pilotes de tous les temps.

Avec ce quatrième sacre, il rejoint rien moins qu’Alain Prost dans le cercle ultra fermé des plus grands. Celui qui a battu tous les records de précocité domine sans partage depuis 2010. Et le voilà sacré pour la 4e fois à 26 ans, l’âge qu’avait Alain Prost lorsqu’il remporta… son premier Grand Prix en F1 (en France, en 1981) ! « Je pense qu’il peut avoir une carrière plus longue que celle qu’on avait à mon époque, annonce la légende du sport automobile français. Le facteur risque était usant pour nous. Même s’il avait la passion, il y avait aussi une vraie usure. »

Et maintenant Fangio !

De plus en plus souverain au sein d’une écurie Red Bull qui, elle aussi, est très largement au-dessus du lot, Sebastian Vettel part désormais à l’assaut des deux derniers « Everest ». D’abord l’Argentin Juan Manuel Fangio, cinq titres entre 1951 et 1957. Egalé l’an prochain ? Et puis il y a celui dont il est le digne héritier, Michael Schumacher, sept fois champion du monde entre 1994 et 2004. Le record absolu.

Celui qu’on a arrêté de surnommé « Baby Schumi » a déjà rejoint ses deux maîtres puisqu’il est devenu ce dimanche le 3e pilote de l’histoire à remporter quatre titres de rang. Mais Vettel l’insatiable peut et doit viser beaucoup plus haut. A 26 ans, Schumacher venait à peine de remporter ses deux premiers titres avec l’écurie Benetton. Vettel en compte deux fois plus. La légende n’a pas fini de s’écrire.

A lire aussi :

EN IMAGES - Vettel plus précoce que les grands champions ?

GP d'Inde : Le triomphe absolu

Aurélien Brossier avec Antoine Arlot