RMC Sport

Vettel étend sa domination

Sebastian Vettel

Sebastian Vettel - -

L’Allemand a signé sa cinquième pole position de la saison. Il devance Mark Webber et Fernando Alonso. Certains comme Michael Schumacher (10e) et Jenson Button (14e) ont complètement craqué.

Vettel passe à l’heure d’été
Depuis le retour sur le Vieux Continent, Sebastian Vettel fait la loi. Pole position et victoire à Valence pour l’Allemand qui a réalisé la même performance ce samedi lors des qualifications à Silverstone. Un tracé où il avait doublé pole et victoire en 2009 : « C'est tellement génial! Notre voiture va très bien dans ces virages. C'est incroyable. Maintenant, j'espère reproduire l'histoire de l'an dernier. » Revenu dans la course au titre grâce à son succès au Grand Prix d’Europe, Vettel a abaissé le record du tour en 1'29"615. Il s’agit de la 9e pole en dix courses pour Red Bull. Et comme les voitures autrichiennes font tout par deux, Mark Webber l’épaulera sur la première ligne.

Button mal à l’aise à Silverstone
La saison dernière, le Grand Prix de Grande-Bretagne avait marqué le premier coup de moins bien du pilote Brawn après six victoires en sept courses. Il avait seulement terminé sixième Deuxième du championnat à six unités de son coéquipier Lewis Hamilton, Button a pris un coup à l’estomac lors des qualifications. Il n’a placé sa Mclaren qu’au 14e rang : « La voiture était très différente de ce qu’elle était en essais le matin. Les mécaniciens ont tellement travaillé ce week-end pour nous donner des monoplaces performantes que c’est triste pour eux », a avoué le champion du monde. Vu qu’il est très compliqué de doubler à Silverstone, Button ne devra pas rater son épart et profiter d’incidents de course pour réussir un hold-up.

Alonso veut se rebeller
Ce n’est un secret pour personne, le natif d’Oviedo n’est pas satisfait de sa première moitié de saison. Il n’a gagné qu’une seule course et se retrouve rejeté à 29 points de Lewis Hamilton. En arrivant à Silverstone, l’Espagnol avait déclaré qu’il faudrait marquer de gros points lors des trois Grands Prix de juillet pour rester dans la course au titre. Il avait également senti qu’il était proche des Red Bull. Bien vu ! Le pilote Ferrari s’est positionné au troisième rang sur la grille : « On sait qu’à Silverstone, les Red Bull vont très vite. C’est pour cela que je suis content. Avec un bon départ, tout reste possible. Dimanche, on va essayer de faire quelque chose de bien pour refaire notre retard au championnat.»

M.M. avec Antoine Arlot à Silverstone