RMC Sport

Hallyday : « Le Mans, c’est magique »

-

- - -

Pour la quatrième fois de sa carrière, le chanteur et producteur David Hallyday, 44 ans, prendra le départ des 24 Heures du Mans samedi. Au volant de l'ORECA 03, le fils de Johnny vise la victoire sur une piste qui le fait toujours autant rêver.

David Hallyday, le grand départ des 24 Heures du Mans approche. Sentez-vous la pression monter ?

J’essaie de m’en libérer justement. Nous avons une voiture client, ORECA, qui se doit d’être compétitive et à l’arrivée. Dans la mesure du possible, elle se doit aussi de gagner. Ça fait beaucoup de choses à emmagasiner, surtout pour quelqu’un comme moi qui n’a pas fait beaucoup de tours finalement. Mais je suis très bien entouré. On forme une équipe homogène. On a tout pour gagner mais il faut de la chance, de la réussite. Evidemment, on ne doit pas faire de fautes. C’est ça Le Mans.

Le sport automobile, c’est une drogue pour vous ?

J’ai été bercé par mes héros qui faisaient de la course automobile tout en étant dans les arts : Steve McQueen, Paul Newman… Quand j’ai commencé à côtoyer les circuits il y a une vingtaine d’années, c’était un passe-temps. J’étais passionné mais je n’en faisais pas beaucoup car mon métier me prenait beaucoup de temps. Mais je n’étais pas trop maladroit. Ça m’a poussé à continuer. J’ai obtenu quelques résultats. Je suis un homme de défis. J’aime aller jusqu’au bout des choses. Pour moi, la course automobile est un exutoire. Ça me fait penser à autre chose que la musique et la production. Je m’amuse beaucoup.

« La course automobile est un exutoire »

Existe-t-il des similitudes entre ces deux activités ?

Oui, divertir une salle n’est pas donné à tout le monde. Ce sont des métiers qui demandent beaucoup de travail et où il faut se préparer à la fois physiquement et mentalement. Enfin, il faut être passionné. C’est ce qui permet de surpasser les contraintes.

Ce doit être motivant de piloter aux côtés d’Olivier Panis, un ancien pilote de F1 ?

Humainement, il est formidable. Il a tellement d’expérience que je me sens vraiment en confiance avec lui. Il est là pour dégager un peu de pression et rendre les choses plus simples. Il arrive à me détendre… Avec des pilotes comme lui, il n’y a pas de crasse sur la piste.

C’est votre quatrième participation aux 24H du Mans…

C’est une course magique, la plus grande au monde avec Indianapolis. Les fans de sport automobile du monde entier sont rassemblés au même endroit pendant une semaine. C’est ce qui rend cet évènement incroyable.