RMC Sport

McNish et Rockenfeller, les deux miraculés

-

- - -

Pour ce premier jour de course lors de ces 24 Heures du Mans, deux Audi ont connu deux crash très spectaculaires. Mais plus de peur que de mal puisque les deux pilotes ont échappé à la mort. Stupéfiant.

Les 24 Heures du Mans venaient à peine de débuter. Et déjà, le bolide d’Allan McNish (Audi n°3) venait s’encastrer dans le décor sarthois. Pire encore, le véhicule lancé à pleine vitesse, se désagrégeait en l’air mais était, fort heureusement, retenu par le rail de sécurité ainsi que par le grillage, prévu à cet effet.

Pendant près d’une heure, l’incident a provoqué la neutralisation de la course. Impliqué dans le crash, Anthony Beltoise (Ferrari n°58) était encore sous le choc : « Je n’ai rien vu arriver. Quand j’ai tourné la tête, l’Audi était détruite et presque sur le mur. Je n’ai vraiment rien compris. J’ai beaucoup de chance car c’est un crash de dingue. Ça aurait pu se finir beaucoup plus mal. C’est un miracle.. »

Un miracle, le terme sonne comme une évidence à la vue des images. Surtout qu’une fois, l’Audi immobilisée, le pilote écossais s’est extrait, sans grand souci, de son véhicule. Par précaution, celui qui a gagné les 24 Heures à deux reprises (1998 et 2008) a été conduit, dans la foulée, à l'hôpital du Mans pour des examens complémentaires. Les premiers diagnostics indiquent que le miraculé du jour ne souffrirait que de légères contusions.

Quelques heures plus tard, un autre accident encore plus spectaculaire que le précédent allait se dérouler sur la piste du Mans. A 22h42, précisément. C’est le moment où le pilote de l’Audi n°2 quitte la piste en pleine ligne droite alors qu’il était en train d’effectuer un dépassement. L’obscurité rend la manœuvre compliquée et voici que le bolide percute, de plein fouet, le rail de sécurité à plus de 300 km/h. Le véhicule est totalement carbonisé. Mais, nouveau miracle, Mike Rockenfeller se serait extrait de son véhicule avant que son bolide ne soit plus qu’une épave. Evacué d’urgence par une ambulance, l’Allemand aurait prononcé quelques mots à l’ambulancier présent à ses côtés. A priori, le pilote Audi serait indemne.