RMC Sport

Mort d’Hubert Auriol: l'émotion de Peterhansel et Despres

Hubert Auriol

Hubert Auriol - AFP

Hubert Auriol s’est éteint ce dimanche à l’âge de 68 ans d’un "arrêt cardio vasculaire" au terme d’une bataille avec la maladie a annoncé sa famille. Le monde du sport et du rallye-raid rendent hommage à cette légende du Dakar

[18h45]

Christian Lavieille: "C'était un héros pour moi"

Christian Lavieille, pilote auto, à France Télévisions: "Je suis très attristé. C'était un héros pour moi. Quand je le voyais courir à moto, ça me faisait rêver. C'est cet aventurier qui m'a donné le goût de venir au Dakar. Il a toujours été très accueillant. J'ai passé beaucoup de temps avec lui en Chine. Il m'a donné beaucoup de conseils et on a partagé de bons moments au bivouac le soir. Ça faisait des mois et des années qu'on savait qu'il luttait contre la maladie. C'est très triste."

[18h44]

David Castera: "C'est un choc"

David Castera, directeur du Dakar, à France Télévisions: "Dans les années 80, c'est lui qui m'a donné la foi. Mon père était son mécanicien. J'ai eu la chance de faire mon premier Dakar avec le numéro 100. Il a été patron du Dakar, je l'ai suivi quand il est parti dans cette direction. L'année dernière, c'était rigolo, car je l'ai eu avec moi dans l'hélico. J'ai un peu de mal aujourd'hui à exprimer tout ça. Il m'a inspiré tout simplement. C'est un choc."

[18h10]

Jean-Luc Roy : "Il avait tout pour lui"

Jean-Luc Roy, commentateur RMC: "Hubert était très malade depuis trois ans. Il luttait contre une sale maladie. Ça fait remonter un tas de souvenirs. Je le connaissais depuis 1978. Il était surnommé l’Africain, il était né en Ethiopie. Il avait tout pour lui : il était grand, il avait une belle gueule, il savait s’exprimer."

[17h49]

"L'aventurier des temps modernes" selon Denis Brogniart

Denis Brogniart, qui a succédé à Hubert Auriol à la présentation de l’émission Koh-Lanta, lui a rendu hommage sur Europe 1 : "Hubert, c'est quelqu'un qui vivait l'aventure avec un A majuscule, sans se prendre la tête, sans objectif mercantile. Il était là pour s'évader. (…) Hubert Auriol était l'aventurier des temps modernes. Il n'y en a plus beaucoup des gens comme lui. C'est quelqu'un que j'aimais beaucoup et pour qui j'avais à la fois de la sympathie et de l'admiration."

[17h40]

L'hommage de Sébastien Loeb

[16h13]

Despres: "Il nous a fait rêver"

Quintuple vainqueur du Dakar à moto, Cyril Despres a réagi, pour L'Equipe, au décès d'Hubert Auriol: "Il nous a fait rêver. (...) J'étais tout gamin quand il allait à fond sur les pistes africaines. Les duels avec Cyril Neveu ont marqué mon enfance et mes premiers pas en rallye. J'ai eu la chance de le rencontrer à de nombreuses reprises, c'est un grand monsieur qui s'en va. Je garde de lui son sourire te la bonne humeur."

[16h10]

L'émotion de Peterhansel sur le Dakar

Leader en autos de l'actuelle édition du Dakar 2021 en Arabie Saoudite, Stéphane Peterhansel a confié, à L'Equipe, son émotion après le décès d'Hubert Auriol.

"Je me suis posé la question ces derniers jours. On n'avait pas de nouvelles d'Hubert. On savait qu'il était en réanimation. C'est un grand personnage. C'est lui et Cyril Neveu qui m'ont donné envie de faire le Dakar. Hubert, c'était la classe. C'était un modèle, avec l'élégance. On avait envie de faire aussi bien que lui. Je crois que le monde du rallye-raid va pleurer un moment", a confié le multiple vainqueur du Dakar.

[15h55]

Le bel hommage de Cyril Neveu, son grand rival et ami

Des années durant, ils ont joué au chat et à la souris dans le désert africain. Grand rivaux, mais aussi grands copains, Cyril Neveu et Hubert Auriol ont remporté à eux deux les cinq premières éditions du Paris-Dakar moto. Aussi, l'annonce de la mort du second, ce dimanche à 68 ans, a bouleversé le premier. Très ému par la disparition d'Hubert Auriol, Cyril Neveu a tout de même pris le temps de lui rendre hommage au micro de RMC.

"C’est une très triste nouvelle, ce sont 40 ans de ma vie qui s’effacent, déplore le quintuple vainqueur du célèbre rallye. C’est un peu dur. On s’y attendait malheureusement, on savait que cette saloperie de Covid l’avait rattrapé, et puis il avait un problème de mélanome des os. C’est peut-être mieux ainsi qu’il soit parti, mais c’est une triste nouvelle..."

[13h55]

Triple vainqueur du Paris-Dakar, Hubert Auriol est mort

Hubert Auriol, trois fois vainqueur de l'épreuve à moto et auto, est mort, comme annoncé par son entourage proche et un responsable d'Amaury Sport Organisation (ASO) ce dimanche à France TV Sport et l'AFP. Celui qui avait également été par la suite l'organisateur de l'événement avait 68 ans et a succombé d'un "accident cardio-vasculaire suite à un long combat contre la maladie", selon ses proches.

Premier à gagner en auto et en moto

Sa trace dans l'histoire du pilotage français est immense. Né en Ethiopie en 1952 - et d'ailleurs surnommé "l'Africain" - Hubert Auriol s'était imposé sur le Paris-Dakar par deux fois en moto: en 1981 puis 1983 avec BMW. En 1987, un tournant: à la veille de l'arrivée, alors qu'il bataille dans un duel ultra serré avec Cyril Neveu, il est contraint à l'abandon après s'être fracturé les deux chevilles.

Sa troisième victoire sur la mythique épreuve, c'est en auto qu'il l'avait conquise en 1992, au volant d'une Mitsubishi et associé à Philippe Monnet. Il était alors devenu le premier pilote à s'imposer sur le Dakar en moto et en auto. Son histoire sur la course ne s'arrêtera pas là, puisqu'il aura également assuré la direction de l'événement de 1995 à 2004. En 2006, il avait pris la tête de l'organisation du premier "Rallye des légendes", reliant Paris à Dakar puis, deux ans plus tard, de l'Africa Race, course de rallye-raid dans l'esprit des origines de ce sport.

Entré au Hall of fame de la FIA

Mais à ses exploits sur le Paris-Dakar, il faut aussi ajouter cinq titres de vainqueur de la Coupe du monde de rallye-raid. En 2019, Hubert Auriol avait d'ailleurs fait son entrée au Hall of Fame de la Fédération internationale automobile (FIA). Ce touche à tout reste aussi à ce jour recordman du monde du tour du monde sur avion à hélices, aventure dans laquelle il s'était lancé en 1987 avec Henri Pescarolo... pendant sa convalescence. Décoré de la Légion d'honneur en 1995, l'ancien pilote avait aussi dirigé le China Grand Rally de 2013 à 2016, sa dernière expérience à ce poste.