RMC Sport

Les Espagnols à la bagarre

Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo - -

Respectivement deuxième et troisième sur la grille de départ, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa tenteront de briller à domicile ce dimanche (14h) lors du Grand-Prix de Jerez. En espérant barrer la route à l’intenable Casey Stoner.

Cela fait 25 ans que la caravane du Moto GP fait escale à Jerez. Un quart de siècle que le bitume andalou accueille les plus grands pilotes. Dans un pays fou de deux-roues, l’événement draine plusieurs dizaines de milliers de personnes. Ce dimanche, la pluie pourrait décourager quelques supporters. Mais l’ambiance sera de toute façon au rendez-vous sous les yeux de la famille royale. De quoi booster les héros locaux. A commencer par Jorge Lorenzo, champion du monde en titre et vainqueur du Grand-Prix l’an passé. Après une deuxième place au Qatar il y a quinze jours, le Majorquin aspire à un premier succès cette saison. « Un podium serait bien mais je me battrai pour la victoire », a confié le pilote Yamaha après sa troisième place lors des qualifications.

Stoner en pole

Une victoire sur laquelle lorgnera également Dani Pedrosa. Au guidon de sa Honda, le Catalan, deuxième sur la grille de départ, tentera de tirer son épingle du jeu. A condition de résister physiquement. Diminué par une blessure au bras gauche, l’Espagnol devrait être opéré dans les jours à venir. « Si je suis chanceux, toute cette histoire sera terminée lundi ou mardi », espère-t-il. En attendant, la course s’annonce palpitante. Car en face des pilotes ibères, Casey Stoner n’entend rien lâcher. Déjà vainqueur au Qatar, l’Australien (Honda) s’élancera en pole ce dimanche après-midi. Avec la ferme intention de mater la furia espagnole. Pour peu que la pluie s’en mêle, l’explication pourrait vite devenir dantesque.

Alexandre Jaquin avec Rodolphe Coiscaud, à Jerez