RMC Sport

Stoner douche la concurrence

-

- - -

Impérial au guidon de sa Honda malgré la pluie battante, le pilote australien a remporté ce dimanche le Grand Prix de Grande-Bretagne. Une semaine après son succès en Catalogne, Casey Stoner signe sa quatrième victoire en six courses et s’empare des commandes du championnat du monde.

Plus rien ne résiste à Casey Stoner. Pas même la pluie. Sur le circuit de Silverstone, le pilote australien n’a pas cédé à la pression de ses rivaux, de surcroît dans des conditions climatiques épouvantables, pour signer sa quatrième victoire de la saison en Moto GP. La troisième de rang. Parti en pole position, le pilote Honda qui disputait en Grande-Bretagne son 150e Grand Prix, a devancé de 15 secondes son équipier, l'Italien Andrea Dovizioso, et de 21 secondes l'Américain Colin Edwards sur Yamaha.

Casey Stoner (25 ans), champion du monde en 2007, se souviendra très longtemps de la 27e victoire de sa carrière. D’une part parce qu’elle lui permet de prendre la première place au championnat du monde de pilotes avec 18 points d’avance sur l’Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha), lequel a chuté sur la piste détrempée de Silverstone.

« Les dix derniers tours ont été un enfer »

Ensuite parce qu’il avoue lui-même avoir vécu « l’enfer » en fin de course : « Ce fut très, très difficile, souffle-t-il. Je n'ai pas pris un bon départ, j'ai dû attendre. J'ai ensuite beaucoup d’eau dans le visage à cause des projections des autres motos. J'en ai même eu dans mon casque, ce qui a provoqué des problèmes de vision. Je ne savais pas trop où aller. Puis l'eau est partie, j'ai repris confiance et réalisé de bons chronos, je me sentais plus relax. J'ai assuré pour ne pas chuter. Mais les dix derniers tours ont été un enfer, une vraie torture ! J'avais les mains glacées et aucune sensation pour freiner. »

Très décevant lors des qualifications, Valentino Rossi (Ducati) a lui aussi bien mené sa barque à travers les gouttes. Parti en 13e position, sa plus mauvaise performance depuis quatre ans, l’Italien a terminé à une très belle 6e place. Parti en 10e position, le Français Randy De Puniet (Ducati) qui a chuté durant le warm-up, finit 12e et dernier avec un tour de retard sur l’imbattable Casey Stoner. Pour lui, la saison galère continue.