RMC Sport

Despres s’en sort bien, pas « Peter »

Cyril Despres

Cyril Despres - -

Deuxième vendredi de la sixième étape du Dakar, Cyril Despres (KTM) a réussi à reprendre un peu de temps à Marc Coma (KTM) malgré des problèmes mécaniques. En autos, Stéphane Peterhansel (BMW) a lui perdu 12 minutes.

Un Portugais après l’autre. Ruben Faria (KTM) déclassé, c’est son compatriote Helder Rodriguez (Yamaha) qui a remporté vendredi la 6e étape du Dakar, au lendemain de la victoire d’un autre Portugais, Paulo Goncalves (BMW). Ruben Faria, le porteur d’eau de Cyril Despres, déjà privé d’un premier succès dimanche par un excès de vitesse, a été le plus rapide dans le fesh-fesh de l’extrême-Nord du Chili mais il a pénalisé pour ne pas avoir respecté le temps réglementaire d’arrêt au ravitaillement. Helder Rodriguez s’est donc imposé avec 3’04 d’avance sur Cyril Despres (KTM). Le Français a d’ailleurs poussé un grand ouf de soulagement en sortant des 456 km de la spéciale du jour.

« Ça a été une étape très, très difficile pour moi, a expliqué le tenant du titre. Après le ravitaillement essence, la moto a commencé à vibrer et je ne savais pas si je devais m'arrêter ou pas, si ça allait casser. J'ai ralenti le rythme et finalement j'arrive en même temps que les autres. Honnêtement, c'est un miracle. C’était un peu angoissant. » Si ses mécaniciens auront du travail samedi, lors de la journée de repos, Cyril Despres devrait apprécier de rester à la lutte pour la victoire. Il a repris 1’26 au leader, l’Espagnol Marc Coma (KTM), et passe sous la barre des 10 minutes de retard au général (8’48).

Sainz devance Al-Attiyah de 9 secondes

La perspective d’un dixième sacre sur le Dakar s’éloigne en revanche pour Stéphane Peterhansel (BMW). Victime de quatre crevaisons dans les 100 derniers kilomètres vers Arica, le recordman des victoires (six en motos, trois en autos) a perdu 12’25 par rapport à Carlos Sainz (Volkswagen). Les regrets seront importants pour « Peter », qui était à la lutte avec Nasser Al-Attiyah (Volkswagen) pendant les deux premiers tiers de la spéciale entre Iquique et Arica. Relégués à la troisième place du classement général, Stéphane Peterhansel et son copilote Jean-Paul Cottret comptent désormais 14’51 de retard sur Carlos Sainz.

Il faudra qu’ils fassent un coup ou que les Touareg soient à leur tour touchés par la malchance pour remonter lors d’une deuxième semaine annoncée comme très difficile. Car au soir de cette 6e étape, le duel entre Carlos Sainz et Nasser Al-Attiyah prend un peu plus de relief. Les deux pilotes Volkswagen ont terminé dans un mouchoir de poche à Arica. C’est finalement l’Espagnol qui s’est imposé avec 9 petites secondes d’avance sur le Qatari. Au général, 2’42 séparent seulement Carlos Sainz et Nasser Al-Attiyah au bénéfice du premier. Après leur mano à mano musclé de l’an dernier, ils devraient remettre ça sur le chemin du retour vers Buenos Aires.

Laurent Picat