RMC Sport

Elena : « Il ne reste plus qu’à attaquer ! »

Les deux pilotes Citroën à la fête... Une joie qu'aimerait encore connaître Daniel Elena aux côtés de Sébastien Loeb

Les deux pilotes Citroën à la fête... Une joie qu'aimerait encore connaître Daniel Elena aux côtés de Sébastien Loeb - -

Copilote de Sébastien Loeb, Daniel Elena espère conquérir ce week-end une sixième couronne mondiale aux côtés de l’Alsacien. Une seule condition : terminer devant le Finlandais Hirvonen lors de la dernière épreuve de la saison, le Rallye de Grande-Bretagne.

Daniel Elena, comment se prépare ce rallye de Grande-Bretagne ?
C’est un rallye super-sympa. On a toujours été bien, même très bien, puisqu’on l’a gagné l’année dernière après une grosse bagarre avec Latvala. On aime ce genre de spéciales. C’est rapide, ça glisse, ça change de rythme. L’année dernière il y avait de la glace. Cette année, ça m’étonnerait. En tout cas, j’en reviens à peine, et une chose est sûre, il pleut (rires) !

Avez-vous effectué des réglages particuliers ?
Pas spécialement. On a réglé la voiture comme on le sentait. Sébastien en était très content. Maintenant, il ne reste plus qu’à attaquer !

Ressentez-vous la pression d’un sixième titre ?

On a déjà gagné cinq titres. On imagine un lapin et un chasseur. Qui a le plus de pression ? C’est celui qui file devant. Je pense donc qu’Hirvonen a plus de pression que nous.

« Loeb a besoin de son autoradio »

En tout cas, l’aventure continuera quoi qu’il arrive l’année prochaine…
Absolument. On repartira en 2010 ensemble. Il n’ira pas tourner en rond tout seul (ndlr : allusion aux rumeurs qui envoient Loeb en F1). Il a besoin de son autoradio (rires). Il n’allait pas me laisser comme ça ! Et puis il doit être triste tout seul, avec personne qui dit de conneries à côté de lui…

Et pourtant, il multiplie les tests…
Mais parce qu’il aime piloter tous les genres de voiture ! Que ce soit la C4, des tests avec la 908, des tests en F1, la Porsche Cup, il s’éclate. Tant qu’il aimera piloter, il sera en rallye. Tout le monde rêve de Loeb en F1, mais quand on voit les pilotes de haut niveau qui arrivent en F1, on s’aperçoit qu’ils n’y arrivent pas. Il est conscient que ça sera difficile. Maintenant, s’il a l’opportunité de faire un Grand Prix, je lui dis d’y aller et de ne pas louper cette chance...

B.S. (RMC Sport)