RMC Sport

Hirvonen, maître des éléments

Mikko Hirvonen est le mieux placé pour remporter le Rallye du Portugal.

Mikko Hirvonen est le mieux placé pour remporter le Rallye du Portugal. - -

Après les abandons de Jari-Matti Latvala, de Petter Solberg et de Sébastien Loeb, Mikko Hirvonen (Citröen) est le mieux placé pour remporter le Rallye du Portugal. Sauf si les conditions météo viennent encore perturber le scénario de cette course…

De la boue comme s’il en pleuvait. Au lendemain de la sortie de route de Sébastien Loeb (Citroën), les pilotes ont connu une journée galère sur les routes portugaises. Jari-Matti Latvala et Petter Solberg en savent quelque chose. Perturbés par la pluie et le brouillard, le Finlandais et le Suédois ont abandonné lors de cette deuxième journée de course. Mais Latvala et Solberg ne sont les seuls à avoir connu des difficultés. Inquiet pour la sécurité des pilotes à cause de la présence d’un épais brouillard, les organisateurs du Rallye de Portugal ont été contraints d’annuler les trois dernières spéciales de la journée (ES8, ES9 et ES10). « Je n’avais jamais vu ça de toute ma vie, glisse Nasser Al-Attiyah, pilote Citroën DS3 et vainqueur du Dakar 2011. C’était une journée vraiment très difficile. C’est pour ça que j’ai pris mon temps pour ne pas aller dans le décor. Aujourd’hui, c’était un peu comme de l’escalade (rires)… ».

Hirvonen ne veut pas commettre d’erreur stupide

Mikko Hirvonen (Citröen), lui, ne s’en est pas trop mal sorti. Assez peu déstabilisé par les aléas de cette folle journée, le Finlandais sait que le plus dur est fait après les abandons de ses principaux adversaires : « C’est vrai qu’on est dans une bonne position, assure le Finlandais. On a une bonne chance de gagner ce rallye. Après, c’est à moi de ne pas commettre d’erreurs stupides… Ici, il y a toujours beaucoup de surprises ». Au classement général, Mikko Hirvonen (Citroën) dispose de 36"3 d'avance sur Evgueni Novikov (Ford) et de 41"8 sur Mads Ostberg (Ford). Suffisant pour espérer remporter ce Rallye de Portugal.