RMC Sport

La Mini du désert

La Mini prête à en découdre

La Mini prête à en découdre - -

Dévoilée trois semaines seulement avant le départ du Dakar, la Mini des Français Guerlain Chicherit et Michel Périn a été l’attraction de l’avant-course dans les rues de Buenos Aires. Le groupe BMW a déjà réussi son coup.

La Mini, voiture de l’année 2011 ? Née en 1959 à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, elle s’apprête à retrouver le sport auto sous pavillon allemand. Le groupe BMW, qui a racheté la marque en 1994, a accepté la demande de Sven Quandt. Le patron du team X-Raid qui aligne sur le Dakar les X3 du constructeur allemand, souhaitait engager une Mini sur la troisième édition sud-américaine de la course inventée par Thierry Sabine. Ce sera la première pierre du projet sportif que développe BMW pour la Mini, avant un retour sur le championnat du monde des rallyes (WRC) en 2011. Une cinquantaine d’années après qu’elle ait brillée sur les routes enneigées du rallye Monte-Carlo.

Dévoilée seulement trois semaines avant le départ, cette Mini du désert a été confiée aux Français Guerlain Chicherit (32 ans) et Michel Périn (53 ans). Ce n’est évidemment pas la même voiture que celle que BMW a relancé depuis le début des années 2000. Survitaminée, elle correspond plus aux exigences des pistes argentines et chiliennes qu’aux impératifs des rues européennes. Et pour s’asseoir au volant, plus question de s’accroupir. Guerlain Chicherit et Michel Périn grimperont à bord de leur engin comme si ils se hissaient dans un autre 4x4. Seule sa carrosserie reste fidèle à la version traditionnelle et évite une pleine dénaturation.

« Elle est vraiment réussie, elle a une sacrée gueule » se félicite son pilote, champion du monde de ski freeride et habitué aux cabrioles sur le Dakar. Son premier objectif sera de ramener à Buenos Aires la Mini, ou le Mini 4x4, le 16 janvier. Un éventuel top 5 ne se dessinera qu’en deuxième semaine. Mais en attendant d’en savoir plus sur son potentiel, la Mini a réussi son coup dans les rues de la capitale argentine. Présentée au cours d’une conférence de presse spéciale, elle a été l’attraction du Dakar avant le départ. Un premier succès marketing pour le groupe BMW.

Le titre de l'encadré ici

Faria débute en beauté|||

Ruben Faria (KTM) a remporté la première spéciale du Dakar 2011 ce dimanche. Il a devancé de 29 secondes son leader, le Français Cyril Despres (KTM), et de 1’15’’ l’Espagnol Marc Coma (KTM). « J’ai réussi à garder un bon rythme du début à la fin, s’est félicité le Portugais. C’était une spéciale qui ressemble beaucoup à ce que j’ai l’habitude de voir au Portugal. Je suis donc heureux de savoir qu’au final, ça a payé et que j’ai le meilleur temps. J’ai fait mieux que beaucoup de grands pilotes au style très différents. C’est déjà une bonne référence par rapport aux autres. »

Laurent Picat avec Antoine Arlot à Buenos Aires